Impôts : Valls promet un geste pour "1,8 million de ménages"

  • A
  • A
Impôts : Valls promet un geste pour "1,8 million de ménages"
@ MICKAEL FRISON / EUROPE 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le Premier ministre a détaillé comment il comptait relâcher la pression fiscale sur les ménages les plus modestes.

INTERVIEW E1 - "La mesure que nous allons prendre va permettre à 1,8 million de ménages de sortir de l'impôt sur le revenu. De ne plus être soumis à l'impôt sur le revenu", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls, vendredi matin sur Europe 1. "Cette mesure concerne l'impôt payé à la rentrée en septembre 2014 sur les revenus de l'année 2013", a-t-il précisé.

"Depuis cinq ans, nos concitoyens subissent des augmentations d'impôts. C'est trop", a-t-il détaillé, avant de préciser : "cela n'est pas un geste, c'est un acte au coeur d'une stratégie pour rendre du pouvoir d'achat à nos compatriotes".



Manuel Valls : "1,8 Million de ménages...

Qui va en bénéficier ? "La mesure va bénéficier à plus de 3 millions de ménages. Elle va faire sortir de l'impôt sur le revenu 1,8 million de ménages", a-t-il précisé. Et le Premier ministre de détailler qui sera concerné : "pour un célibataire, ce sera un revenu fiscal d'environ 14.000 euros, soit pour un salarié un peu plus que le Smic. Autour de 1,1 Smic. Et pour un couple avec trois enfants, il sera d'environ 38.000 euros".

Avant de se montrer encore plus concret en détaillant que ce geste fiscal permettrait à un célibataire de payer 350 euros de moins, et à un couple 700 euros de moins :

Des exemples concrets. "Prenons un exemple : un couple de retraités percevant chacun une pension de 1.200 euros verra son impôt passer d'environ 1.000 euros à environ 300 euros. Un salarié célibataire au Smic verra son impôt totalement annulé : il bénéficiera donc d'une restitution plus importante au titre de la prime pour l'emploi d'environ 170 euros. Dernier exemple : un couple de salariés avec deux enfants et un salaire brut d'environ 3.600 euros par mois à deux verra son impôt annulé alors qu'il est actuellement d'environ 700 euros".

21.09.Bandeau.chiffre.comptabilite.e1default.460.100
 

Et les classes moyennes ? "Là aussi il y a des classes moyennes qui sont concernées", a répondu Manuel Valls, "notamment les classes moyennes appelées inférieures qui ont subi les hausses d'impôts, qui sont entrées dans l'impôt". Et le Premier ministre d'assurer que le gouvernement se repenchera sur ce dossier : "ce sera tout le débat de la loi de finances 2015". Avant de conclure : "il faut faire baisser les impôts dans notre pays pour redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens, aux couches populaires comme aux classes moyennes".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

LE DISCOURS - Pour Valls, la hausse des impôts, "ça suffit"

ZOOM - Qui va bénéficier du geste fiscal de Valls ?

 DÉCRYPTAGE- Le prélèvement à la source, une bonne idée ?

ZOOM - Taxe d’habitation : comment épargner les petits revenus ?