Impôts : c'est le dernier jour pour déclarer en ligne

  • A
  • A
Impôts : c'est le dernier jour pour déclarer en ligne
@ Capture Impots.gouv.fr
Partagez sur :

Il ne reste que quelques heures pour déclarer vos revenus de l'année 2013 sur le site impots.gouv.fr.

Cette fois, c'est le dernier rappel aux retardataires de Métropole. Vous avez jusqu'à mardi minuit pour faire votre déclaration de revenus de l'année 2013. Mercredi matin, il sera trop tard.

>> Pour payer vos impôts, cliquez ici

Le 20 mai, date limite de l'envoi des déclarations papiers, ceux qui étaient pris au dépourvu pouvaient toujours se tourner vers Internet et la célèbre plateforme impots.gouv.fr sur laquelle de plus en plus de Français se déclarent.

Date limite déjà dépassée pour une partie des Français. Si la date limite pour la déclaration papier était commune à tous les Français, il n'en est pas de même pour la déclaration en ligne. L'Etat a échelonné les dates-butoir sur quinze jours, entre le 27 mai et le 10 juin, selon le département de résidence du déclarant. Ce qui donne :

27 mai : date limite pour les départements de 01 (Ain) à 19 (Corrèze)
03 juin : date limite pour les départements de 2A (Corse) à 49 (Maine-et-Loire)
10 juin : date limite pour tous les autres départements

Encore du répit pour les résidents étrangers. Fini ? Pas totalement. Les Français de l'étranger ont encore quelques jours pour effectuer leur déclaration. Les résidents européens (y compris Monaco), des pays du littoral méditerranéen, de l'Amérique du Nord et de l'Afrique ont jusqu'au lundi 16 juin. Les Français résidant en Amérique centrale et du Sud, en Asie (sauf pays du littoral méditerranéen), Océanie et dans tous les autres pays ont eux jusqu'au lundi 30 juin. Après ce sera trop tard.

Un oubli qui peut coûter cher. Ceux qui ne déclarent pas leurs revenus dans les délais impartis s'exposent à des pénalités graduées en fonction du retard. Une fois passée la date limite, le retardataire est redevable d'une majoration de 10%, portée à 40% si ce n'est pas réglé dans les 30 jours, et même 80% si la situation n'est toujours pas réglée dans les 30 nouveaux jours suivants.

Gare aux surprises et au simulateur. Qu'elle soit faite en ligne ou sur papier, la déclaration d'impôts doit être faite avec rigueur, en vérifiant notamment tout ce qui est prérempli... et ce qui ne l'est pas ! Pour vous aider, Europe 1 a rédigé un petit mémo en huit points pour ne rien oublier. L’État, de son côté, a mis en garde ceux qui seraient tentés de simuler leur impôt à venir sur le moteur officiel. les nouvelles mesures ne sont pas prises en compte par le simulateur, ce qui peut considérablement altérer le résultat.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

© Reuters

MODE D'EMPLOI - Déclaration de revenus : 8 étapes à ne pas zapper

DÉCLARATION - Impôts : qui y gagne, qui y perd ?

MANQUE - L'Etat a engrangé 14,6 milliards de moins que prévu