Impôts : Bercy veut encourager les déclarations en ligne

  • A
  • A
Impôts : Bercy veut encourager les déclarations en ligne
Image d'illustration@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

ECONOMIE - Alors que les déclarants papier ont jusqu'au 19 mai pour faire connaître leurs revenus, ceux qui choisissent internet bénéficient de plus de temps. Un moyen parmi d'autres utilisé par Bercy pour séduire les Français, de plus en plus nombreux à déclarer en ligne. 

Si vous avez choisi l'option internet, vous pouvez encore dormir tranquille. Mais si vous voulez déclarer vos revenus par l'option papier, il ne vous reste plus que quelques jours. La date limite étant le 19 mai à minuit, vous n'avez plus qu'un week-end pour vous y consacrer. Mais si la majorité des Français continuent à privilégier le papier pour déclarer leurs revenus, le ministère de l'Économie fait tout pour que la déclaration en ligne l'emporte. 

13 millions de foyers télédéclarants en 2014. En 2014, environ 2 ménages sur trois ont utilisé la déclaration papier et le tiers restant l'a fait devant un écran d'ordinateur. Si ces derniers restent minoritaires, ils sont cependant de plus en plus nombreux avec l'an dernier, 13 millions de foyers qui sont passés par le site impôt.gouv.fr, soit deux fois plus qu'il y a sept ans. 

Internet ? Des économies pour l'État. Le ministère de l'Économie veut pourtant encourager les Français à devenir télédéclarants. La raison ? Cela permet à l'Etat de faire des économies avec des courriers et des timbres en moins à payer. Les agents des Centres d'impôts reçoivent même la consigne d'aiguiller les personnes qu'ils reçoivent vers le site internet. 

Opération séduction. Des efforts ont aussi été faits par Bercy pour élargir le public des télédéclarants. Ceux qui déclarent pour la première fois en 2015 peuvent ainsi désormais le faire directement par Internet alors qu'auparavant, ils devaient d'abord passer par une déclaration papier. Ceux qui choisissent de passer par internet bénéficient aussi de plus de temps pour déclarer leurs revenus, jusqu'au 26 mai, 2 juin ou 9 juin selon les départements. 

Enfin, dernière mesure incitative, ceux qui saisiront leurs revenus via le net recevront leurs avis d’imposition plus vite, en juillet plutôt qu’à la rentrée pour ceux qui déclarent via le papier. Ce qui pourrait intéressait les personnes non imposables qui pourront ainsi bénéficier plus tôt des avantages de ce statut. Par exemple, dans certaines villes, les transports en commun sont gratuits pour ceux qui ne paient pas d’impôts.

Et si vous voulez jouer avec le feu, écoutez Gaétan Supertino, spécialiste des questions économie sur Europe1.fr pour découvrir ce qui vous attend si vous ne déclarez pas vos revenus à temps :


Impôts : quelles sanctions si je ne n'envoie...par Europe1fr