Immobilier : pourquoi les taux flambent ?

  • A
  • A
Immobilier : pourquoi les taux flambent ?
Les taux d'emprunts sont montés en flèche fin 2010.@ MAXPPP
Partagez sur :

Les taux des prêts immobiliers ont bondi en l'espace de deux mois. Explications.

Dans un bilan publié mardi, le courtier en crédits Empruntis.com a relevé une hausse générale et extrêmement rapide des taux des prêts immobiliers en France métropolitaine. Le baromètre d’Empruntis.com a ainsi noté une hausse moyenne de 0,25% des taux d’emprunts en janvier, par rapport au mois de décembre, pour les prêts de 15 et 20 ans, qui approchent respectivement les 3,75% et 3,95%.

Entre décembre et janvier, les taux de crédit immobilier ont ainsi augmenté à toute allure. Il y a à peine deux mois, les emprunteurs bénéficiaient en effet des taux les plus bas depuis plus de 60 ans.

Embouteillage d'emprunteurs

Pourquoi une hausse si rapide? Premièrement, la situation sur les marchés financiers s'est tendue. Les banques empruntent plus cher leur argent depuis le mois de novembre, et ont répercuté cette hausse sur le crédit des particuliers.

Deuxièmement, les acheteurs ont été plus nombreux en fin d’année. Interrogée par Europe 1, Maël Bernier, la porte-parole d’Empruntis.com, a expliqué que "beaucoup d’emprunteurs avaient accéléré leur dossier en fin d’année pour pouvoir continuer à bénéficier du crédit d’impôt, qui a été supprimé le 31 décembre."

Les banques débordées

Les banques ont par conséquent reçu un flot de demandes dans un laps de temps très court. Elles ont alors "privilégié les accessions à la propriété, au détriment des secundo accédants, (ndlr, ceux qui ont déjà vendu un bien)", explique Maël Bernier. Les établissements bancaires se retrouvent avec un nombre impressionnant de dossiers en réserve, en retard de traitement, et ne sont donc pas enclins à proposer des taux très bas.

Toutefois, ces taux importants ne sont pas voués à perdurer. Dès le mois de mars, les taux devraient ainsi de nouveau être revus à la baisse, pour séduire une nouvelle clientèle d’acheteurs.