Il a revendu 10% d'Apple pour 800 dollars

  • A
  • A
Il a revendu 10% d'Apple pour 800 dollars
@ 512K ENTERTAINMENT
Partagez sur :

Le co-fondateur d'Apple, Ron Wayne, raconte comment il est passé à côté de 35 milliards de dollars.

A l'origine, ils étaient trois. Steve Jobs, Steve Wozniak et... Ron Wayne. Beaucoup moins célèbre, et pour cause : l'Américain a quitté l'entreprise alors qu'elle n'avait que douze jours d'existence. A l'époque, en 1976, il revend les 10% qu'il détient de l'entreprise pour 800$. S'il n'avait pas fait ce geste, il détiendrait aujourd'hui 35 milliards de dollars.

Dans le livre Adventures of an Apple Founder (les aventures d'un fondateur d'Apple), Ron Wayne, désormais âgé de 77 ans, raconte l'histoire de cet extraordinaire raté. A commencer par sa rencontre avec Steve Jobs, alors qu'ils travaillaient à Atari. A l'époque, ce dernier était en train de développer un ordinateur avec Steve Woziak, sur lequel ils avaient quelques différents. Steve Jobs a donc appelé Ron Wayne, de vingt ans son aîné, pour lui demander des les aider à se mettre d'accord. Ce qu'il a fait avec succès.

"Ces types étaient des tornades"

Peu après, les deux vingtenaires décident de lancer Apple, et proposent à Ron Wayne 10% des parts, qu'il accepte. Mais quelques jours plus tard, il décide de quitter le navire. Dans une interview au site américain The Next Web, il explique qu'il se sentait illégitime dans ce trio. "Je l'ai reconnu à l'époque : ces gars étaient des génies. On n'aurait pas été au même niveau, car ils étaient les fondateurs du monde moderne, et je me sentais inférieur".

Regardez l'interview vidéo de Ron Wayne :

Du haut de ses quarante ans, Ron Wayne a eu peur de se sentir à la traîne et de ne pas avoir l'énergie nécessaire. "Ces types étaient des tornades". Qui plus est, le rôle de manager qu'on lui attribue ne lui convenait pas tellement : "je suis bien meilleur comme ingénieur que comme manager".

S'il s'est empressé de revendre ses parts pour un si faible montant, c'est qu'il craignait d'être sollicité par les créanciers d'Apple en cas de souci, étant le plus âgé et le plus solvable.

"J'ai suivi ma voie"

Pas de regrets ? Ron Wayne admet qu'il "aime l'argent, comme tout le monde". Mais philosophe, il ajoute : "j'ai suivi ma voie, j'y ai pris du plaisir et j'ai choisi de nouvelles directions chaque fois que cela me semblait approprié. De toute ma carrière, je n'ai jamais été riche mais je n'ai jamais eu faim non plus. Et j'ai toujours profondément aimé ce que je faisais."

Depuis cette aventure, Ron Wayne a notamment été ingénieur à Thor Electronics et détient actuellement une douzaine de brevets. Malheureusement, il n'a jamais trouvé les finances nécessaires permettant de les développer...