Huile de palme : le gouvernement "ne reviendra pas" sur l'accord avec Total, annonce Travert

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Agriculture a indiqué lundi que l'Etat ne reviendrait pas sur l'accord passé avec Total sur l'importation d'huile de palme. 

Le gouvernement "ne reviendra pas" sur l'autorisation donnée à Total d'importer de l'huile de palme, a déclaré lundi le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert sur RTL, alors que les paysans se sont lancés dimanche dans un mouvement de blocage des raffineries et dépôts de carburant.

Respect des normes françaises et européennes. "Le gouvernement ne reviendra pas dessus", a déclaré Stéphane Travert, en précisant qu'il recevrait mardi la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, initiateurs du mouvement lancé contre l'importation de produits agricoles ne respectant pas selon eux les normes françaises et européennes, dont de l'huile de palme destinée à être utilisée par Total dans sa raffinerie de La Mède dans les Bouches-du-Rhône.

Des raffineries et des dépôts bloqués. Dimanche soir, les agriculteurs ont débuté un mouvement de blocage de raffineries et de dépôts de carburants pour protester contre la concurrence de l'huile de palme importée sur le marché des biocarburants. Jusqu'à 300.000 tonnes par an d'huile de palme, produit hautement controversé car accusé de favoriser la déforestation en Asie du Sud-Est, doivent être importées pour alimenter la bioraffinerie Total de La Mède dans les Bouches-du-Rhône, qui doit démarrer cet été.