Hôtellerie : quand la crise profite aux touristes

  • A
  • A
Hôtellerie : quand la crise profite aux touristes
Partagez sur :

En cette période de crise, les hôtels de luxe sont obligés de revoir les tarifs de leurs chambres à la baisse. Des opérations prix cassées se multiplient notamment sur internet.

En cette période de crise, ce sont les hôtels 3 et 4 étoiles qui sont le plus à la peine. Le groupe Accor, par exemple, enregistre déjà 15% de réservations en moins par rapport à l'an dernier. Pour lutter face à ces mauvais résultats, le groupe a décidé d'organiser une vente flash sur internet, avec des chambres d'hôtel pour juillet et août entre 29 et 99 euros.

Pour Christophe Alaux, le directeur général du groupe Accor, en charge de l'hôtellerie, qui a besoin, "comme tout entrepreneur, de chiffre d'affaire, c'est le bon moyen de faire connaître les hôtels et de trouver de nouveau clients."

Accor n’est pas le premier à casser les prix sur internet. Le réseau d’hôtel Best western a organisé une vente flash la semaine dernière. Prix moyen d ‘une chambre : 84 euros dans un quatre étoiles à Venise ou même à New York.

Ces ventes spéciales vont se multiplier annoncent les spécialistes de l’hôtellerie. Prochaine opération prévue à l’automne avec des prix cassée dans les stations de ski.