Hollande propose un AAA "social"

  • A
  • A
Hollande propose un AAA "social"
Après le PS, François Hollande a fait un pas de plus en direction de la "RSE", concept en devenir.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le candidat PS propose "une notation sociale des entreprises" pour valoriser les bons élèves.

Informer, c’est aussi permettre aux consommateurs et aux investisseurs de faire un choix en leur âme et conscience. Partant de ce principe, François Hollande a proposé l’idée d’"une notation sociale des entreprises" pour les inciter à ne pas penser qu’en terme de comptabilité pure.

"On note tout aujourd'hui, moi je propose une idée audacieuse : une notation sociale des entreprises", a lancé le candidat socialiste depuis le Théâtre du Rond-point, à l’occasion d’une table-ronde organisé Radio France sur le sujet "quel travail voulons-nous ? ". Une manière de mettre au cœur de son programme un concept qui monte : la Responsabilité sociale et environnementale (RSE).

"Un label pour les entreprises qui font un effort"

"Tout le monde est noté aujourd'hui. Pourquoi les entreprises elles-mêmes ne le feraient-elles pas ?", a-t-il déclaré, avant de suggérer "qu'il puisse y avoir une évaluation du rapport au travail, de la situation sociale dans l'entreprise".

"Ce serait, a-t-il dit, une bonne information à donner aux actionnaires. C'est une idée que je lance, il n'y a pas de raison qu'il n'y ait pas de label pour les entreprises qui font un effort pour former leurs salariés, limiter la souffrance au travail", a poursuivi François Hollande.

Le prolongement d’une proposition du PS

Avec cette proposition, le candidat socialiste va plus loin que la proposition formulée dans son projet, à savoir introduire une nouvelle condition au versement d’aide publiques. Dans son projet, le PS veut "généraliser le principe d’éco-conditionnalité des aides aux entreprises, en particulier les allègements de cotisations sociales. La commande publique sera soumise à une notation social-écologique des entreprises, en particulier les grands groupes cotés".

Le député de Corrèze a donc reformulé cette proposition en insistant aussi sur le volet  "conditions de travail" et en se déclarant favorable à une publicité de ces notes, auxquelles les entreprises seraient très sensibles.

La Responsabilité sociale et environnementale à l’honneur

Avec cette nouvelle sortie, François Hollande donne un gage supplémentaire aux partisans de la Responsabilité sociale et environnementale (RSE), un concept popularisé à partir des années 2000 et qui peut se résumer par la conversion des entreprises à la notion de développement durable.

En vertu de sa responsabilité sociale et environnementale, une entreprise de café préfèrera par exemple réduire ses bénéfices pour s’approvisionner auprès de petits producteurs payés équitablement et choisir des emballages recyclables. Un argument qui permet au consommateur de faire son choix mais aussi à l'entreprise de faire sa publicité.

Les syndicats applaudissent

Du côté des syndicats présents dans la salle, on applaudit. "J'avoue que c'est la première fois que j'entends un responsable politique évoquer la notation sociale", s’est félicité le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, avant d’ajouter qu’une telle idée "est soutenue par les syndicats européens".

Ces derniers défendent aussi l’idée "d’orienter l'épargne des salariés et des fonds d'investissement, non plus seulement en fonction de critères financiers mais aussi sociaux : formation, lutte contre la souffrance au travail, dialogue social...". Cette proposition sera-t-elle reprise dans le programme définitif du candidat ? Réponse jeudi, lors de la présentation de son projet présidentiel.