Hewlett Packard veut étendre la baisse des salaires

  • A
  • A
Hewlett Packard veut étendre la baisse des salaires
Partagez sur :

Hewlett-Packard France veut étendre, sur la base du volontariat, la baisse des salaires, déjà demandée à ses cadres dirigeants, à plusieurs milliers de salariés. Le 1er fabricant mondial d'ordinateurs avait annoncé vendredi la suppression de 5.700 postes en Europe pour 2009-2010.

Hewlett Packard dégraisse. "La direction a annoncé lors d'un comité européen qu'elle prévoyait 5.700 suppressions de postes en Europe sur deux ans", a indiqué la CFTC. Elle "redoute plus de 1.000 licenciements en France au cours des douze prochains mois".

Le 1er fabricant mondial d'ordinateurs veut par ailleurs étendre la baisse des salaires. Dans une première phase, seuls les cadres dirigeants ont été sollicités, soit une centaine de personnes", a déclaré une porte-parole de Hewlett-Packard France. La baisse demandée était de 10% du salaire brut.

La "phase 2" vise quelques milliers de salariés. La baisse serait de 5% pour les cadres et de 2,5% pour les non-cadres. Les consultations des représentants du personnel sont en cours.

Le délégué central CFDT, François Godard, est "farouchement opposé à cette nouvelle mesure". Il souligne que "HP n'a pas de réelles difficultés financières", mettant en avant les 1,7 milliard de dollars de bénéfice au cours du dernier trimestre 2009 (février-avril). La branche française du groupe souligne que cette décision "s'inscrit dans un contexte économique qui reste très dur, malgré quelques signes de reprise".