Heuliez bientôt fixé sur son avenir

  • A
  • A
Heuliez bientôt fixé sur son avenir
@ REUTERS
Partagez sur :

Heuliez a déposé le bilan mardi, le tribunal de Niort se prononcera sur son avenir vendredi.

Le tribunal de commerce de Niort se prononcera vendredi sur l'avenir de l'équipementier automobile Heuliez. L'entreprise, en difficultés financières, a demandé mardi au tribunal de commerce de Niort sa mise en cessation de paiement. Après plusieurs tergiversations, il avait une nouvelle fois renoncé lundi au dernier moment à déposer son bilan.

Le mandataire désigné par la justice, Régis Valliot, avait conseillé aux dirigeants de demander le placement en redressement judiciaire il y a une dizaine de jours. Mais le conseil d'administration, réuni à Paris, avait souhaité se donner quelques jours pour étudier les possibilités de reprises. Le redressement judiciaire doit permettre de payer les fournisseurs et les salaires du personnel grâce aux assurances garantie des salaires (AGS) et de trouver un nouveau répit pour étudier les propositions des investisseurs.

Plusieurs investisseurs intéressés

Le fonds anglo-malaisien Delamore and Owl notamment a fait le forcing ces derniers jours pour racheter Heuliez, proposant de consacrer 25 millions d'euros à l'opération. Outre Delamore and Owl, un fonds d'investissement asiatique, une association de deux investisseurs français et allemand et l'homme d'affaires turc Alphan Manas se sont montrés intéressés, ces dernières semaines, par la reprise d'Heuliez.

Heuliez avait déjà été placé en redressement judiciaire il y a près d'un an, avant d'en sortir en raison d'un projet de reprise par le groupe Bernard Krief Consulting (BKC), désigné par le tribunal de commerce. Le projet avait finalement capoté mais BKC reste l'actionnaire principal.