28/09/2017 - 07h45

Hausse du prix du tabac : les cigarettiers ne sont pas tous prêts à jouer le jeu

© AFP

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale est présenté jeudi par le gouvernement. Parmi les mesures attendues : la hausse de la CSG et celle du tabac. Le prix du paquet doit être porté à 10 euros d'ici à 2020. Une première hausse de 35 centimes d'euros de la fiscalité est prévue également dès le 6 novembre.

Rogner ses marges pour vendre autant. A moins qu'elle ne soit pas appliquée. Car certains cigarettiers assurent qu'ils préfèrent baisser leurs marges pour continuer à vendre autant, mais au même prix. Ce ne serait d'ailleurs pas une première. Ces derniers mois, le gouvernement avait déjà tenté de faire augmenter les prix mais à chaque fois la plupart des grands noms du tabac avaient préféré rogner leurs marges.

Un euro en mars. Bercy est au fait du problème, mais pense aussi que les cigarettiers ne vont pas pouvoir tenir longtemps. Ainsi, la hausse d'un euro prévue en mars prochain devrait être, logiquement, répercutée massivement. Et c'est bien sur cette augmentation là que les pouvoirs publics comptent pour faire reculer la consommation.