Grippe aviaire : le vide sanitaire devient "total" lundi dans 18 départements

  • A
  • A
Grippe aviaire : le vide sanitaire devient "total" lundi dans 18 départements
Le vide sanitaire va durer jusqu'au 18 août.@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Lundi, dans le sud-ouest de la France, de nombreuses entreprises doivent avoir vidé leurs locaux afin de permettre leur désinfection. 

REPORTAGE

Lundi débute une nouvelle étape dans la lutte contre la grippe aviaire dans le sud-ouest de la France. Le vide sanitaire, déclaré en janvier dans 18 départements, doit en effet devenir total lundi. Tous les canards doivent donc avoir été abattus, comme en Gironde, où une coopérative vit l'événement pour la première fois depuis sa création dans les années 1970.

Fermé jusqu'au 18 août. C'est jeudi que le dernier canard a été tué dans cette coopérative, basée à Auros. Et désormais, vide sanitaire oblige, les lieux vont suspendre leurs activités jusqu'au 18 août. "En tant qu'abattoir mais aussi en tant qu'atelier de transformation et de découpe, tous les postes dans l'entreprise sont concernés et sont en suspens pendant trois mois et demi", explique au micro d'Europe 1 Julien Peyrol, directeur de la coopérative Palmagri.

Salaires réduits. "Mercredi soir, on baisse le rideau de la production, hormis la petite permanence du magasin une demi-journée par semaine, car on aura encore quelques conserves à vendre", précise ce patron. Les salaires vont continuer à être versés par la coopérative grâce à une aide reçue de la part de l'Etat. Les employés continueront ainsi à toucher "entre 70 et 80% de leurs rémunérations", estime Julien Peyrol.

"Une période assez difficile". Jusqu'à aujourd'hui, une dizaine de personnes travaillaient dans cette structure spécialisée dans le canard gras. Jusqu'en août, ils vont devoir rester à la maison. "Ça va quand même être une période assez difficile", assure Valérie, 20 ans d'ancienneté. Une période d'inactivité à laquelle s'ajoute des interrogations sur l'avenir : "il y a beaucoup d'investissements à faire dans les exploitations, des mises aux normes, donc, est-ce qu'ils pourront financièrement pouvoir faire tout ça ?". Le vide sanitaire a déjà entraîné deux licenciements. La direction mise cependant sur les aides de l'Etat, 400.000 euros au total, pour passer ce mauvais cap et repartir en 2017.

Éradiquer le virus. Le vide sanitaire, qui concerne l'Aquitaine (Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques), le Midi-Pyrénées (Ariège, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne et le Lot), la Corrèze, la Haute-Vienne et aussi quelques communes de l'Aude, du Cantal et de Charente, a pour but la désinfection des élevages afin d'éradiquer le virus de la grippe aviaire.