Grèce : une chute du PIB moins importante que prévue

  • A
  • A
Grèce : une chute du PIB moins importante que prévue
@ GERARD JULIEN/AFP
Partagez sur :

ECONOMIE - Alors qu'une baisse du PIB de 0,6% était attendue pour le quatrième trimestre, l'économie grecque a enregistré une croissance de 0,1%.

La Grèce est toujours en récession, mais bien moins que prévu. Alors qu'Athènes redoutait une chute du PIB de 1,9% en 2015, la baisse n'a été "que" de 0,8% d'après les dernières statistiques fournies lundi par l'institut de la statistique Elstat.

En effet, alors que ce dernier tablait sur une contraction de 0,6% au quatrième trimestre, l'économie grecque a finalement enregistré une hausse de 0,1%. Et la baisse enregistrée au troisième trimestre a été elle aussi revue, passant de -1,4% à -1,2%. Résultat, ces deux derniers trimestres permettent de limiter la casse sur le reste de l'année. 

"Malgré la perte du soutien du tourisme au quatrième trimestre, l'économie a continué de faire preuve d'une relative résilience grâce principalement à la demande intérieure, avec l'investissement et la consommation privée qui ont augmenté en dépit du frein fiscal", estime Nikos Magginas, économiste à la Banque nationale. Après des années de récession et d'austérité, l'économie
grecque ne pèse plus que 173 milliards d'euros.