Grèce : les touristes transformés en agents du fisc ?

  • A
  • A
Grèce : les touristes transformés en agents du fisc ?
@ LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Partagez sur :

VOUS AVEZ DIT DÉLATION ? - Pour traquer les fraudes, le gouvernement grec s'apprête à former des agents non professionnels.

La Grèce réussira-t-elle un jour à redresser ses comptes publics ? Les ministres de Finances de la Zone euro examinent lundi les propositions de réformes d'Athènes, visant à assainir la dette. C'est la condition du déblocage d'une nouvelle tranche d'aide financière. Parmi les mesures prévues par le gouvernement grec : la création d'un Conseil fiscal, l'instauration de plafonds aux dépenses publiques, la taxation des jeux en ligne, la réduction de la bureaucratie et… l'embauche de contrôleurs fiscaux non professionnels.

Une "brève formation". Le gouvernement grec a en effet indiqué vendredi vouloir former des agents du fisc amateurs pour des missions ponctuelles y compris, selon un document révélé par  le Financial Times, des touristes traquant en caméra cachée les fraudes sur la TVA. Le document propose d'établir "un corps de non-professionnels" pour lutter contre l'évasion fiscale, dont les membres "seraient renouvelés tous les deux mois maximum", et qui recevraient une "brève formation ad hoc".

Micros et caméras cachés. Yanis Varoufakis, le ministre des Finances grec, propose dans ce texte destiné au président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, d'embaucher des agents temporaires en tant que faux clients, équipés de micros et caméras cachés, pour aider à produire les preuves des fraudes à la TVA, notamment dans les entreprises de services comme "les night clubs ou les services médicaux".

Objectif : modifier les comportements. Pour ce faire, le ministre suggère le recrutement de personnes "venant de tous les milieux", y compris "des étudiants, des ménagères, voire des touristes", qui seraient "payés à l'heure et difficiles à détecter pour les fraudeurs". Selon lui, la simple diffusion de la nouvelle de leur existence pourrait permettre "de modifier très rapidement les comportements".

>> LIRE AUSSI - Grèce : y a-t-il vraiment une alternative à l’austérité ?

>> LIRE AUSSI - Dette grecque : de quoi parle-t-on au juste ?

>> LIRE AUSSI - Après 4 ans d'austérité, dans quel état est la Grèce ?

>> VIDÉO - "Sans les frais financiers, la Grèce serait en excédent budgétaire"