GM a choisi le repreneur d'Opel

  • A
  • A
GM a choisi le repreneur d'Opel
Partagez sur :

Le consortium russo-canadien Magna-Sberbank devrait prendre une participation majoritaire dans Opel.

Le géant automobile General Motors a annoncé jeudi sa décision de vendre une participation majoritaire de sa filiale européenne Opel au consortium russo-canadien Magna-Sberbank. Le conseil d'administration du constructeur américain a fait savoir qu'il recommandait de vendre 55% d'Opel au consortium mené par l'équipementier canadien Magna. GM conservera 35% du nouvel Opel et le personnel en aura 10%.

Selon GM, un accord définitif devrait être prêt d'ici quelques semaines. Et la transaction devrait être achevée dans quelques mois, certains points importants restant encore à négocier.

GM voudrait imposer des limites au transfert de technologie vers la Russie, selon une source au sein de la coalition allemande. Le constructeur souhaite en effet préserver ses brevets et sa technologie automobile.

La chancelière allemande Angela Merkel, qui avait apporté son soutien à l'offre du consortium Magna, s'est félicitée de la décision annoncée. Lors d'une conférence de presse à Berlin, elle a déclaré que cette annonce offrait à Opel un "nouveau départ".

Angela Merkel avait promis 4,5 milliards d'euros de garanties d'Etat si GM optait pour Magna et ses partenaires russes. La décision de GM devrait renforcer sa position à deux semaines des législatives du 27 septembre, alors que la chancelière n'est créditée que d'une courte avance dans les intentions de vote.

> Qui va racheter Opel ?