Fruits et légumes : démarrage modeste des "ventes au déballage"

  • A
  • A
Fruits et légumes : démarrage modeste des "ventes au déballage"
Partagez sur :

Les étals de fruits et légumes ont investi les rues et les parkings des grandes surfaces, vendredi et samedi.

"C'est un démarrage modeste" mais "nous ne sommes pas catastrophés", a déclaré le président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF), Bruno Dupont.

Pour aider les agriculteurs à écouler leur surproduction de primeurs, le gouvernement a autorisé de vendredi à dimanche la "vente au déballage", afin de permettre aux grandes surfaces de vendre ces produits en grande quantité et à moindre prix sur leurs parkings. Ces opérations de vente au déballage, exceptionnelles, ont été soumises à autorisation des maires, après la publication d'un arrêté.

L'arrêté du ministèrede l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche est paru au Journal officiel mercredi, autorisant la vente au déballage les 24, 25 juillet et 31 juillet, ainsi que les 1er, 7 et 8 août.

Portant sur les melons, les pêches-nectarines, les abricots, les poireaux, les courgettes, les poires d'été, les artichauts et les tomates, il a été pris dans le but de "favoriser, par un déstockage rapide, la régularisation des cours du marché".

La production de ces produits a été bonne cette année, en raison de la météo favorable dans le sud de la France. Toutes les enseignes ont décidé de jouer le jeu dès vendredi, mais les ventes les plus importantes devraient avoir lieu la semaine prochaine, le temps que tous les magasins se mobilisent, selon la Fédération du commerce et de la distribution (FCD).

Les magasins vendent les fruits et légumes par lots et par plateaux. L'an dernier, des opérations similaires avaient été lancées courant août et septembre, également afin d'enrayer la chute des prix des fruits et légumes.