Free lance le "wifi communautaire"

  • A
  • A
Free lance le "wifi communautaire"
Partagez sur :

Comme Neuf-SFR, Free lance à son tour son réseau "wifi" communautaire". Le principe est simple : vous partagez votre réseau et en échange vous bénéficiez de celui des autres lors de vos déplacements.

Bénéficier du réseau wifi communautaire de Free est possible gratuitement pour tous les abonnés dégroupés équipés de la Freebox v5, commercialisée depuis avril 2006. Le principe est celui du donnant-donnant. Vous cédez une partie de votre accès (la moitié) à des internautes en vadrouille et en contrepartie, vous pourrez à votre tour vous connectez sur leurs réseaux lors de vos déplacements. L'accès publique à votre Freebox est activé par défaut. Vous pouvez le désactiver si vous ne voulez pas partager mais cela vous interdira l'accès aux réseaux des autres. Si vous jouez le jeu, il faudra vous connecter sur wifi.free.fr depuis votre box, pour obtenir un identifiant et un mot de passe, qui vous serviront à vous connecter hors de votre domicile.

Côté qualité et sécurité, Free assure avoir tout prévu. Vous ne partagez que la moitié de votre connexion, ainsi la rapidité de votre accès est inchangée. Et pour ceux qui craindraient les conséquences de la loi Hadopi et de payer pour d'autres, le fournisseur d'accès assure que son réseau est "entièrement sécurisé". "L'abonné qui se connecte sur la Freebox d'un autre a une adresse IP propre et n'utilise donc pas l'adresse IP de la Freebox", un système qui permet d'identifier clairement chaque utilisateur, explique Free.

Free revendique "le plus grand réseau wifi communautaire au monde" : trois millions de points d'accès contre 1,5 millions chez Neuf-SFR. Orange, de son côté, propose un service similaire mais ouvert à tous et non pas seulement aux clients Livebox. Il assure "plus de 30.000 hotspots" dans des "lieux stratégiques (aéroports, ports, etc.)". Mais le service est payant.