Free donne un coup de fouet au marché mobile

  • A
  • A
Free donne un coup de fouet au marché mobile
L'arrivée de Free a boosté le marché de la téléphonie mobile.@ MAXPPP
Partagez sur :

Depuis l'arrivée du nouvel opérateur sur le marché de la téléphonie mobile, le nombre d'abonnés a explosé.

900.000. C'est le nombre de nouveaux abonnés mobiles au premier trimestre 2012. Le nombre de clients a atteint 69,5 millions au 31 mars, contre 68,6 millions fin décembre. Des chiffres qui ont été publiés jeudi par l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Une augmentation qui coïncide avec la retentissante arrivée de Free en janvier dernier avec des offres à très bas prix.                 

Cette forte progression a surtout profité aux opérateurs métropolitains historiques que sont Bouygues Telecom , Free Mobile, propriété d'Iliad, Orange France et SFR. Au total, les quatre opérateurs, qui réunissent 59,4 millions d'abonnés, ont gagné quelque 940.000 nouveaux clients en trois mois.   

"Des chiffres exceptionnels"

A l'inverse, les opérateurs "virtuels" (MVNO), ceux qui ne possèdent pas de réseau en propre, ont perdu environ 90.000 clients, ramenant leur parc global à 7,5 millions. "La part de marché des MVNO passe ainsi de 11,43% au quatrième trimestre 2011 à 11,15% au premier trimestre 2012", ajoute l'Arcep.  

La hausse avait été en moyenne trois fois plus faible au cours des cinq dernières années, précise l'Arcep. L'Autorité de régulation du secteur a recensé sur les trois premiers mois de l'année quelque 7,8 millions de ventes de cartes SIM pour 6,9 millions de résiliations. Deux chiffres qu'elle qualifie d'"exceptionnels". La France affiche désormais un taux de pénétration du mobile de 106,5%, contre 99,7% en mars 2011. C'est l'Ile-de-France qui détient le record avec un taux de pénétration de 153%, au coude à coude avec la Guadeloupe, où il est de 150,3%.

L'Arcep a par ailleurs ouvert une procédure en manquement le 4 mai dernier contre Free Mobile, suspecté de ne pas remplir ses engagements pour animer la concurrence.