Fraude fiscale : le patron d'UBS en Belgique inculpé

  • A
  • A
Fraude fiscale : le patron d'UBS en Belgique inculpé
@ MaxPPP
Partagez sur :

BLANCHIMENT - L'affaire porte sur plusieurs milliards d'euros, a précisé le parquet de Bruxelles en conférence de presse.

Fraude fiscale. Le patron de la filiale belge de la banque suisse UBS a été inculpé jeudi soir à Bruxelles. Il avait été interpellé plus tôt dans la journée par la police fédérale judiciaire de Bruxelles pour des soupçons de blanchiment et fraude fiscale. Marcel Bruehwiler, de nationalité suisse, a été inculpé d'"organisation criminelle, blanchiment, exercice illégal de la profession d'intermédiaire financier en Belgique et fraude fiscale grave organisée", précise le Parquet.

Une longue enquête. Le Parquet a précisé que les infractions sur lesquelles porte l'enquête "ont débuté il y a environ 10 ans" et concernent des "clients de natonalité belges" qui "disposent d'un patrimoine non négligeable" et "sont actifs dans divers secteurs", a précisé le Parquet. Un porte-parole de la banque suisse a réagi en affirmant que UBS conduisait "ses activités dans le respect total de la loi et des réglementations en vigueur". "La banque ne tolère aucune activité ayant pour objectif de permettre à ses clients de contourner leurs obligations fiscales. UBS coopère totalement avec les autorités belges",  a-t-il ajouté.

Des montants très importants. UBS Belgium aurait approché, au cours des dix dernières années, des contribuables belges fortunés pour leur proposer l'ouverture de comptes non déclarés en Suisse. Avec la complicité d'UBS Belgium, des montants importants, le Parquet a évoqué "plusieurs milliards d'euros", auraient quitté illégalement la Belgique pour la Suisse.

Des soupçons. L'enquête belge s'est accélérée alors que fin mai, un ex-banquier suisse d'UBS a été condamné aux Etats-Unis à cinq ans de prison avec sursis pour avoir aidé de riches Américains à échapper à l'impôt en ouvrant des comptes en Suisse. Plusieurs autres anciens cadres d'UBS sont également visés par des enquêtes aux Etats-Unis.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

FRAUDE - Evasion fiscale : des chiffres instructifs sur les repentis 

PORTRAIT-ROBOT - Qui sont les 11.000 (et désormais 16.000) évadés fiscaux repentis

ZOOM - Reyl, la banque de l'affaire Cahuzac