François de Rugy : "tout le monde" est d'accord pour des économies, mais "chez les autres"

  • A
  • A
François de Rugy : "tout le monde" est d'accord pour des économies, mais "chez les autres"
"Faire de la politique ne doit pas nous empêcher de garder de la bonne foi", a ironisé le président de l'Assemblée@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement a signé mercredi un décret coupant 300 millions d'euros de crédits destinés aux collectivités territoriales en 2017, une mesure qui fait grogner les maires.

"Tout le monde" est d'accord pour faire des économies, mais "toujours chez les autres", a ironisé jeudi François de Rugy en appelant les collectivités locales à la "bonne foi" après l'annulation de crédits de l'État en leur faveur.

"Pas une logique très agréable". "Faire de la politique ne doit pas nous empêcher de garder de la bonne foi", a indiqué le président (REM) de l'Assemblée nationale sur BFMTV/RMC. "Et donc 300 millions, pour 35.000 communes, 100 départements et 13 régions... C'est la logique, qui n'est pas une logique très agréable, de dire 'on rabote un peu tous les budgets, tout le monde est mis à contribution'", a-t-il ajouté.

"Chacun est mis un petit peu à contribution". "Tout le monde est d'accord pour faire des économies, tout le monde est d'accord pour baisser le déficit, tout le monde est d'accord pour lutter contre la dette, mais toujours chez les autres", a-t-il ironisé. "Chacun est mis un petit peu à contribution pour trouver 4,5 milliards. Quatre milliards et demi, il faut les trouver dans les six mois qui restent de l'année, mais ensuite des réformes seront faites pour sortir de cette logique du coup de rabot", a-t-il ajouté en plaidant les "choix politiques". "Si on ne fait pas des économies, on continuera à avoir le déficit, la dette et des impôts", a-t-il conclu.