France Télécom va recruter

  • A
  • A
France Télécom va recruter
@ MAXPPP
Partagez sur :

10.000 postes à pourvoir d'ici 2012, c'est l'un des axes du plan d'avenir du groupe révélé lundi.

La nouvelle stratégie de France Télécom a été présentée lundi. Le nouveau directeur général, Stéphane Richard, a dévoilé son projet pour l’avenir du groupe intitulé "Conquêtes 2015" et étalé sur cinq ans. Il a promis de "remettre l'humain au coeur de l'action" de la société récemment secouée par une vague de suicides.

"L'entreprise s'engage à être un groupe où il fait bon travailler grâce à une nouvelle vision des ressources humaines, un nouveau style de management et des valeurs communes", a expliqué Stéphane Richard. France Télécom traverse depuis deux ans une grave crise sociale, notamment marquée par des suicides de salariés, dont 17 en 2010.

"Une nouvelle charte du management" va être mise en place, a précisé le directeur général du groupe dans l'édition du lundi du Parisien /Aujourd'hui en France. Une "douzaine de "lieux de formation continue destinés aux 20.000 manageurs du groupe" doit être créée.

Recrutement massif

"10.000 recrutements" doivent être réalisés entre 2010 et 2012, a assuré Stéphane Richard. La raison ? L'entreprise a "peu recruté ces dernières années". Il s'agit aussi de faire face à "un corps social viellissant, puisque la moyenne d'âge des salariés est de 47 ans", a-t-il précisé. Sur cette période, France Télécom doit investir au total 900 millions d'euros, pour mettre les salariés du groupe "au coeur du nouveau projet".

Conquérir 100 millions de clients

Autre objectif du projet du directeur général : permettre à l'opérateur téléphonique historique français de passer de 192 millions de clients aujourd'hui à 300 millions de clients en 2015. France Télécom veut notamment doubler ses revenus dans les pays émergents, en particulier en Afrique et au Moyen-Orient, à 7 milliards d'euros d'ici 3 à 5 ans, par le biais d'acquisitions de licences et de prises de participation dans des opérateurs existanes, selon ce document. Stéphane Richard a confié qu’il veut "redonner leurs lettres de noblesse aux réseaux de communication, [le] coeur de métier" de France Télécom.

Le groupe compte également accroître la couverture et le débit, fixe comme mobile, dans les pays matures comme dans les pays émergents. "D'ici 2015, Orange investira 2 milliards d'euros dans le déploiement de la fibre optique en France, garantissant la couverture de 40% des foyers et en étant présent dans toutes les régions de métropole d'ici 2012, et dans tous les départements d'ici 2015 (y compris 3 départements d'outre mer)", indique-t-il.

Stéphane Richard assure que les salariés n’ont pas d’inquiétude à avoir quant à son projet. Pour autant, Christophe Pigeon, de Sud PTT, estime que jusqu’à maintenant il n'y a pas eu de changement fondamental dans l'entreprise.

"Il faut de vrais changements" :