Frais bancaires : de grandes divergences entre établissements

  • A
  • A
Frais bancaires : de grandes divergences entre établissements
Partagez sur :

Les frais bancaires annuels varient de plusieurs dizaines voire centaines d'euros en fonction des organismes. Les banques en ligne se distinguent de façon positive.

Halte aux frais bancaires ! C'est le message de Julien Bouyssou, journaliste au magazine Capital, qui a réalisé une enquête sur les banques intitulée "Banques : ne leur payez pas un euro de plus". Au micro d'Europe 1, il résume son analyse et souligne pièges et pistes à explorer.

"Économiser 300 euros". Afin d'éviter de débourser un euro un trop, le premier réflexe serait de choisir le bon organisme. "On peut économiser 300 euros par an en allant de la 'pire' à la 'meilleure' banque". Ce qui coûte cher, "ce sont essentiellement les frais de tenue de compte qui se multiplient néanmoins dans toutes les banques et les cartes bancaires qui sont le plus gros poste de dépenses", détaille le journaliste. 

"Deux à trois mois" pour changer de banque. Mais changer de banque peut refroidir, au vu des démarches. "Cela n'est plus si compliqué", d'après le journaliste qui souligne que les choses s'amélioreront encore en 2017 quand il existera un service automatisé de changement de banque. "La banque de départ et la banque d'arrivée seront obligées de s'entendre." Encore un peu de patience donc car à l'heure actuelle, il faut compter "de deux à trois mois pour basculer de l'ancien au nouveau compte".

Les banques en lignes au tableau d'honneur. Du côté des bons élèves, Julien Bouyssou nomme les banques en ligne, qui peuvent expliquer leurs tarifs moins élevés par le fait qu'elles n'ont pas d'agences à entretenir. "Elles se démarquent largement puisqu'on s'en tire avec une quinzaine d'euros de frais à l'année." Revers de la médaille ? La croyance répandue que ces banques ne sont pas très sûres. Erreur. "Elles sont sûres car ce sont souvent des filiales de grandes banques solides, sans souci de solvabilité et au-delà de l'accueil, il n'y a pas de grosse différence en termes de qualité de service", rassure le journaliste.

Variations en fonction des profils. Les hauts des classements varient selon les catégories de clients. Par exemple pour les retraités, la meilleure option émane du Crédit agricole. Avec une donnée étonnante : les tarifs ne sont pas les mêmes suivant les régions. "Chaque caisse régionale est indépendante dans sa politique de tarification."

Si l'on est cadre, mieux vaut s'orienter vers Boursorama en 1er, B for Bank (filiale du Crédit agricole) ou ING direct (2emes ex-æquo). Les coûts à l'année varient de 42 à 161 € (Crédit mutuel).

Dans le cas des employés, il faudrait selon l'étude privilégier Boursorama, Fortuneo ou ING direct (toutes trois au même niveau avec 29 € le coût annuel du compte contre 267 € pour BNP Paribas, le plus cher).