Fortunes de France : Arnault reste n°1, montant cumulé record

  • A
  • A
Fortunes de France : Arnault reste n°1, montant cumulé record
Bernard Arnault est loin devant les autres grandes fortunes de France.@ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

Quatrième au niveau mondial, Bernard Arnault domine une nouvelle fois le classement Challenges des 500 plus grandes fortunes de France.

Le montant cumulé des 500 plus grandes fortunes de France a été multiplié par trois en dix ans, atteignant un record de 650 milliards d'euros, selon le classement 2018 du magazine Challenges à paraître jeudi. Ce classement est encore dominé par Bernard Arnault.

Près d'un tiers du PIB. La fortune cumulée des plus riches de France représente ainsi près de 30% du PIB du pays en 2018, contre 10% en 2009, après la crise financière. Les 650 milliards représentent "un plafond jamais atteint encore", note l'hebdomadaire, qui précise que ce montant "a progressé de 13% en un an".

Les propriétaires de Chanel en deuxième position. En tête du classement, on retrouve pour la deuxième année consécutive Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, et sa famille. Leur fortune de 73,2 milliards d'euros est la première d'Europe et la quatrième mondiale. Avec 40 milliards d'euros, Alain et Gérard Wertheimer, les deux propriétaires de Chanel, passent de la 6e à la 2e place après la révélation récente des résultats consolidés du groupe qui, après des années de discrétion, a annoncé avoir réalisé des ventes de 8,3 milliards d'euros l'an dernier.

Hermès, l'Oréal, Auchan… Suivent ensuite les fortunes d'Axel Dumas, le gérant d'Hermès (39,6 milliards), presque à égalité avec Françoise Bettencourt-Meyers, la propriétaire du groupe l'Oréal (39,3 milliards). En cinquième et sixième position, on retrouve Gérard Mulliez pour le groupe Auchan (38 milliards) et François Pinault (groupe de luxe Kering, 30,5 milliards). Le gérant du groupe de télécommunications et médias Altice - récemment malmené en Bourse -, Patrick Drahi, subit l'une des plus grosses chutes (-48%) et perd quatre places pour se retrouver 12e du classement. Xavier Niel, fondateur du groupe Iliad/Free, sort lui aussi du top 10.