Forte mobilisation à Copenhague

  • A
  • A
Forte mobilisation à Copenhague
Partagez sur :

Au moins 30.000 manifestants étaient rassemblés samedi à Copenhague en marge des négociations climatiques. Des incidents ont éclaté en marge de la manifestation.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi dans la capitale danoise pour réclamer un accord ambitieux et contraignant sur la lutte contre le réchauffement climatique, à travers le monde et à Copenhague, où la police a procédé à plusieurs centaines d'interpellations. Au moins 30.000 personnes, selon la police, une centaine de milliers selon les organisateurs, ont défilé dans le froid, en marge de la Conférence des Nations unies sur le climat, chargée d'aboutir d'ici vendredi à un accord pouvant entrer en vigueur le 1er janvier 2013.

Des incidents sont survenus peu après le départ de la manifestation. Un groupe de quelque 300 manifestants cagoulés et vêtus de noir a attaqué des vitrines dans le centre de la capitale danoise. Environ 900 personnes ont été interpellées. La police a précisé qu'il s'agirait de membres de "Blacks Blocs", groupes radicaux et violents qui se sont notamment illustrés lors du sommet de l'OTAN à Strasbourg. Mais la quasi totalité des personnes a été relâchée. Dimanche, seules 13 personnes étaient encore en détention dans le centre spécial de Retortvej à Valby. Trois d'entre elles, deux Danois et un Français devaient être présentés dimanche devant un juge pour violences contre des policiers dans l'exercice de leurs fonctions. La coalition Climate Justice Action (CJA), l'un des organisateurs de la manifestation, a dénoncé les conditions des interpellations "sans distinction".

C'est à l’appel de 500 associations de 67 pays, que les manifestants avaient investi les rues de la capitale danoise. "On ne peut pas continuer à se dire: on a du temps", a estimé la chanteuse béninoise Angélique Kidjo. "Il y a des rivières qui s'assèchent en Afrique, des cours d'eau où on peut marcher comme on ne l'avait jamais fait avant. C'est maintenant ou jamais", a-t-elle déclaré à l'AFP en marge de la manifestation.

D'autres manifestations ont eu lieu à travers le monde. Quelque 50.000 personnes, selon les organisateurs, étaient descendues dans les rues en Australie.A Manille, quelques centaines de personnes, étudiants pour la plupart, ont défilé en rouge. A Hong Kong ou Djakarta, mais aussi au Canada, des rassemblements de quelques centaines de manifestants se sont également tenus. En France, les manifestations organisées par le réseau "350" ont rassemblé quelques centaines de personnes, notamment à Paris, Marseille, Lille, Bordeaux et Lyon.

> DOSSIER : L'urgence à Copenhague