Florange : tensions devant l'Assemblée
Salariés de Florange devant l'Assemblée © REUTERS/Jacky Naegelen

Une trentaine de salariés se sont rassemblés mercredi devant l'Assemblée nationale.

Une trentaine de salariés d'ArcelorMittal venus de Florange se sont rassemblés mercredi en début d'après-midi aux abords de l'Assemblée nationale, dans une ambiance tendue avec les forces de l'ordre. Arrivés en car de Moselle, à trois jours de l'expiration du délai pour une éventuelle reprise des hauts fourneaux, les salariés ont voulu se rassembler devant les grilles du Palais Bourbon côté Seine, près du pont de la Concorde.

Salariés de Florange devant l'Assemblée

Salariés de Florange devant l'Assemblée © REUTERS/Jacky Naegelen

Mais les forces de police sont alors intervenues pour repousser les métallos vers la place Edouard-Herriot. Une quinzaine d'entre eux étaient encerclés par les forces de l'ordre. "Je me bats pour mon travail. Je ne suis pas un voyou", a crié aux policiers qui tentaient de l'éloigner des grilles un métallo, crâne chauve et tenue de fondeur. "On ne lâchera rien. Cinquante CRS pour vingt ouvriers, c'est quoi ce cinéma ?! Et pendant ce temps, Mittal qui gagne de l'argent, ferme notre usine, ils vont aller travailler où nos jeunes ?", s'énervait-il. "On n'est pas des chiens, il ne faut pas nous parquer", lançait un autre.