Florange : au tour d'Hollande d'avoir sa stèle

  • A
  • A
Florange : au tour d'Hollande d'avoir sa stèle
@ EUORPE 1/ PEARCE
Partagez sur :

PHOTO - Les métallos d'ArcelorMittal l'ont installée pour "enterrer" les promesses de Hollande.

"Trahison". La fermeture définitive des hauts fourneaux d'ArcelorMittal à Florange, en Moselle, a été entérinée mardi par le groupe de sidérurgie, laissant les "métallos" du site amers. Pour signifier leur déception, ils ont installé mercredi après-midi une stèle en souvenir des promesses non tenues par le président François Hollande.

24.04.Florange.Arcelormittal.stele1.E1.PEARCE.930.620

© EUROPE 1/ PEARCE

Après avoir vu défiler les présidents Sarkozy puis Hollande, les métallos de Moselle ne peuvent s’empêcher de voir dans cet arrêt des hauts-fourneaux un échec autant politique qu’industriel. "C'est peut-être une formalité, mais c'est aussi un symbole : celui des politiques qui n'ont pas fait leur travail, des faux espoirs qu'ils nous ont donnés et de notre déception", résumait mardi Frédéric Weber, de Force Ouvrière.

Les syndicalistes de FO avaient donc prévu de dresser une stèle en mémoire des "promesses non tenues" de François Hollande, semblable à celle installée après la fermeture de l'aciérie voisine de Gandrange en 2009, pour dénoncer l'action de son prédécesseur Nicolas Sarkozy. C'est désormais chose faite.

24.04.Florange.Arcelormittal.stele3.E1.PEARCE.930.620

© EUROPE 1/PEARCE