Fitch s'en prend à trois pays européens

  • A
  • A
Fitch s'en prend à trois pays européens
Si le Portugal a été épargné par un abaissement de sa note, Fitch Rating confirme son maintien sous surveillance négative.
Partagez sur :

L'agence a dégradé les notes de l'Espagne et de l'Italie. Et menacé le Portugal.

Pris dans la tourmente de la crise de la dette, les pays de l'Union européenne se voient épinglés par Fitch Rating. Vendredi, l'agence de d'évaluation financière a abaissé les notes souveraines de l'Italie et de l'Espagne. Si le Portugal a été épargné par un abaissement de sa note, Fitch Rating confirme son maintien sous surveillance négative.

La note de l'Espagne abaissée de deux crans à long terme. La note de l'Espagne s'établit désormais à "AA-", contre "AA+" auparavant. Elle est assortie d'une perspective négative, qui implique que l'agence pourrait l'abaisser de nouveau à moyen terme.

Fitch évoque "les besoins de financement importants" de l'Etat espagnol, pour couvrir ses dépenses budgétaires et sa dette nette externe qui est "l'une des plus élevées au monde". L'agence d'évaluation financière pointe également les risques de dérapage budgétaire liés à l'autonomie très forte des régions espagnoles.

La note de l'Italie abaissée d'un cran. La note du pays revient ainsi à "A+" avec perspective négative, contre "AA-" jusqu'à présent. En cause, les conséquences ravageuses de la crise de la zone euro sur le pays. Fitch Rating n'exclut pas de la dégrader encore si le pays devait manquer ses objectifs de réduction du déficit.

La décision de Fitch fait suite à des déclassements similaires de Standard & Poor's et Moody's. L'agence d'évaluation financière s'est toutefois montrée plus clémente que ses homologues. Moody's a abaissé la note de l'Italie de trois crans (désormais "A2") et Standard & Poor's d'un cran (désormais à A).

La Portugal sous surveillance négative. Fitch a confirmé la note souveraine du Portugal à "BBB-" et son maintien sous surveillance négative, au moins jusqu'à la fin de l'année. Une décision cohérente avec celle de Standard and Poor's qui avait confirmé mardi la note du Portugal.

L'agence de notation n'exclut toutefois pas un abaissement prochain de la note du pays. Le Portugal, troisième pays après la Grèce et l'Irlande à bénéficier d'une assistance financière internationale, est confronté à de nouvelles difficultés qui mettent à mal ses efforts pour assainir ses comptes publics