Fiat créerait un géant de l'automobile en cas de mariage avec Opel

  • A
  • A
Fiat créerait un géant de l'automobile en cas de mariage avec Opel
Partagez sur :

Le groupe italien Fiat envisage la création d'un nouveau géant de l'automobile coté en Bourse qui rassemblerait sa branche automobile et Opel, en cas de succès de son mariage avec le constructeur allemand, filiale de l'américain General Motors.

Les négociations tournent à plein régime pour le constructeur automobile Fiat. Son patron Sergio Marchionne (photo) est venu discuter lundi à Berlin avec les ministres allemands de l'Economie des Affaires étrangères, de la reprise éventuelle des activités européennes de General Motors Europe, dont le plus gros morceau est Opel.

"Fiat veut réaliser (la reprise d'Opel) sans contracter de dettes", a indiqué le ministre allemand de l'Economie Karl-Theodor zu Guttenberg à l'issue de la rencontre. Sergio Marchionne a toutefois estimé que la reprise de dettes et de fonds de pension de la maison-mère américaine d'Opel, General Motors, déboucherait sur "un besoin de financement de 5 à 7 milliards d'euros", selon M. zu Guttenberg.

Fiat vient de s'allier avec Chrysler et voudrait mettre encore la main sur Opel, lâché par sa maison-mère américaine en détresse, pour créer un poids lourd mondial de l'automobile. Le groupe italien aurait promis à Berlin de garder trois des quatre usines allemandes d'Opel.

Karl-Theodor zu Guttenberg a qualifié "d'intéressant"le projet italien mais rappelé qu'un autre investisseur, l'équipementier canadien Magna, était sur les rangs. "Nous ne prendrons pas de décision aujourd'hui, ni demain, ni après-demain", a-t-il ajouté. Le sujet est politiquement très sensible en Allemagne, où l'initiative italienne n'est pas toujours vue d'un bon oeil, à gauche notamment.