Faut-il se méfier des ampoules basse consommation ?

  • A
  • A
Faut-il se méfier des ampoules basse consommation ?
Partagez sur :

Elles étaient suspectées de produire de dangereux champs électromagnétiques. Un risque désormais écarté officiellement.

Sur les images, le danger semble évident. Depuis plusieurs mois, des vidéos circulent sur internet pour mettre en garde contre les ampoules basse consommation qui seraient à l’origine de très forts champs électromagnétiques. Mais les dernières études en date démontrent au contraire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter au moment de s’équiper de ces lampes moins gourmandes en électricité.

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergiedoit publier un rapport complet dans quelques semaines. Mais elle indique déjà, dans un avis publié la semaine dernière, que "les études les plus sérieuses menées ces dernières années permettent de conclure aujourd’hui que les lampes basse consommation, utilisées de façon normale, à savoir à plus de 30 cm d’une personne, ne sont pas dangereuses pour la santé humaine".

Même conclusion pour l’Association française de l’éclairagequi vient de publier un dossier complet : "lampes fluorescentes compactes, santé et environnement". Les ondes émises par les ampoules sont en fait comparables à celles auxquelles on est exposé quand on utilise un téléphone portable, explique-t-elle en substance. "Le discrédit jeté sur un produit comme la [lampe basse consommation] nuit finalement au développement éco-responsable de notre société", insiste cette organisation professionnelle.

Or la révolution de l’ampoule est déjà en marche : les ampoules classiques de 100 watts et tous les modèles en verre opaque, trop gourmands en énergie, disparaissent des rayons des supermarchés à partir de mardi. D’ici à 2012, ce sont toutes les ampoules à incandescence qui devront être remplacées par des modèles "basse consommation".