Fausses promotions sur Internet :"c'est une pratique généralisée"

  • A
  • A
Partagez sur :

Loïc Tanguy, directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, invité jeudi sur Europe 1, a expliqué pourquoi dix-neuf entreprises avaient été condamnées pour des pratiques commerciales trompeuses.

INTERVIEW

C'est la première fois que la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) prononce de telles amendes. Dix-neuf entreprises d'e-commerce, dont Amazon, Zalando ou H&M, ont été verbalisées en France pour pratiques commerciales trompeuses et ont été condamnées à des amendes d'un montant total de 2,4 millions d'euros, a indiqué jeudi la répression des fraudes. "C'est une pratique généralisée. Il y a déjà une vingtaine d'entreprises qui ont été sanctionnées. Nos contrôles se poursuivent et on s'assurera que ce type de pratiques ne perdurent pas", a assuré jeudi Loïc Tanguy, le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, invité d'Europe midi.

Justifier d'un prix de référence. "Les fraudes portaient notamment sur le prix de référence. Et parfois ce prix n'avait aucune réalité", précise-t-il. "Pour s'assurer que les pratiques sont loyales, il faut pouvoir justifier de ce prix de référence, c'est-à-dire expliquer que c'est un prix qui a été pratiqué par un concurrent par exemple."

10 % du chiffre d'affaires. Pour autant, il n'est pas certain que ces sanctions puissent vraiment faire changer les comportements des grandes enseignes. "Ces montants sont ceux acceptés par les enseignes dans le cadre d'une transaction pénale", détaille Loïc Tanguy. "Mais le montant des amendes peut potentiellement monter à 10 % du chiffre d'affaires des entreprises si les enseignes qui ont déjà été sanctionnées poursuivent leur pratique", ajoute-t-il.

Comparer les prix. Selon lui, le meilleur conseil à donner aux consommateurs pour éviter de se faire avoir est de comparer. "Il ne faut pas se contenter d'un seul site, d'un seul prix. Le conseil numéro 1 est de diversifier ses sources pour s'assurer du bon prix."