Faire le plein coûte de moins en moins cher

  • A
  • A
Faire le plein coûte de moins en moins cher
@ MAXPPP
Partagez sur :

CONSO - Les prix des carburants ne cessent de reculer depuis cet été.

Il n’y a pas que dans les rayons des supermarchés que les prix baissent : la facture en carburants des automobilistes ne cesse de reculer depuis la rentrée. Leurs prix ont ainsi baissé de 5% depuis la mi-septembre avec à la clef une économie moyenne de 5 euros par plein. Comment expliquer cette baisse des tarifs alors qu’on ne cesse d’annoncer une raréfaction des ressources pétrolières ?

>> LIRE AUSSI - Deux taxes vont faire grimper le prix du diesel

petrole, off-shore,

Des prix en baisse car la production explose. La tendance actuelle n’est pas à l’explosion des prix, bien au contraire : le prix du baril de Brent a reculé de 27% depuis son dernier pic, au début du mois de juin. Plusieurs facteurs expliquent cette tendance : il y a certes le ralentissement de l’économie mondiale, qui réduit la demande, mais pas seulement. Par crainte de se retrouver à sec, les grandes compagnies pétrolières et les nations continuent de se battre pour mettre la main sur de nouveaux gisements et développer de nouvelles technologies.

Une course aux hydrocarbures qui s’est traduit par l’exploitation de nouveaux gisements dont les sables bitumeux, principalement au Canada, et le gaz de schiste. Ce dernier devrait même permettre aux Etats-Unis de prendre en 2015 à l’Arabie Saoudite sa place de premier producteur mondial d’hydrocarbures, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). L’extraction de pétrole classique continue également de se développer avec les progrès de l’exploration sous-marine, notamment au large du Brésil.

essence, pompe,

Et car la demande s’est stabilisée. L’offre reste donc importante alors que dans le même temps la demande se tasse. Les pays développés réduisent leur consommation et la Chine, qui a longtemps tiré les prix vers le haut, est moins gourmande.

Sans oublier un changement dans de nombreux pays occidentaux : la lutte contre la pollution et le développement des énergies renouvelables incitent les consommateurs à amélioration leur efficacité énergétique et à diversifier leurs sources d'énergies.

>> LIRE AUSSI - Nos petites stations-services vont-elles disparaître ?

Une baisse des prix qui redistribue les cartes. Cette baisse des prix des hydrocarbures a un effet sur le porte-monnaie des automobilistes français mais aussi sur les relations internationales. Les pays producteurs dont le modèle économique est trop centré sur les hydrocarbures pâtissent de ce renversement des cours, à l’image de la Russie, du Venezuela ou encore de l’Iran. L'économie russe a calé au troisième trimestre avec une croissance de 1,2% contre 3,4% un an auparavant, selon les chiffres du FMI. L'économie du Vénézuela devrait, elle, chuter de 3% en 2014.

Retrouvez la chronique de notre éditorialiste Axel de Tarlé sur le même sujet :



Le carburant devrait rester bon marchépar Europe1fr