Fagor : 400 salariés reprennent le travail

  • A
  • A
Fagor : 400 salariés reprennent le travail
@ MACIEJ KULCZYNSKI/EPA/MAXPPP
Partagez sur :

Pour permettre cette reprise, les banques et le gouvernement ont accordé des prêts.

C'est une première victoire. Une partie des 1.800 salariés français du fabricant d'électroménager Fagor va reprendre le chemin de l'usine mardi. Des usines qui sont à l'arrêt depuis deux mois. L'entreprise est en redressement judiciaire et la maison mère espagnole croule sous les dettes. Mais la branche française lance son opération de survie. Plusieurs sites en France vont donc redémarrer. Mais Fagor n'est toutefois pas tiré d'affaire.

>> A lire - Fagor risque le dépôt de bilan

Un carnet de commandes pourtant bien rempli.  400 salariés vont reprendre le travail à partir de mardi. Sauf qu'ils étaient trois fois plus, il y a deux mois, lors de l’arrêt des quatre usines. Entre temps, début novembre, le fabricant d’électroménager a été placé en redressement judiciaire. Le groupe est étranglé par les dettes. Alors pour permettre cette reprise, les banques et le gouvernement ont fait un geste et des prêts ont été accordés. Car tout le paradoxe, c’est que le carnet de commandes est bien garni : 80 millions d’euros au total. D’ailleurs, les livraisons ont déjà repris il y a quelques jours, à partir des stocks encore restants.

Les repreneurs ont jusqu’à mi-janvier pour se prononcer. Redémarrer la production va permettre à FagorBrandt de garder ses parts de marché, qui s'élèvent à près de 15% en France. Le groupe espère aussi de séduire les repreneurs potentiels. Le délai pour déposer une offre a même été allongé d’un mois, jusqu’à la mi-janvier. C’est mi-février que le tribunal choisira le repreneur. C’est donc dans les deux mois qui viennent que le sort de FagorBrandt va se décider. Pour les syndicats, cette reprise de la production est un signe très encourageant. Le groupe compte 1.200 salariés dans ses usines, 1.800 salariés au total, avec le siège, la recherche et le service après-vente.