Facture d’électricité : "C'est l'ultime épisode" d'un mauvais système

  • A
  • A
Facture d’électricité : "C'est l'ultime épisode" d'un mauvais système
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Pour François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV, cette situation ne se représentera pas. 

En novembre 2014, Ségolène Royal avait augmenté de 2,5% les tarifs réglementés de l'électricité d’EDF qui elle, en réclamaient 5%. Mais le Conseil d'Etat vient de la rappeler à l'ordre. Pour l'association de consommateurs la CLCV, la facture de rattrapage pour chaque ménage pourrait être "de quelques dizaines d'euros", soit de 30 à 50 euros environ.

Dernière surprise. Pour le délégué général de l'association François Carlier c'est la dernière fois qu'une telle situation pourrait survenir : "C'est vraiment une décision juridique, il y avait une formule de calcul qui était mauvaise. Mais c'était la formule de calcul. L'Etat ne l'a pas respectée, donc le Conseil d'Etat condamne." Une condamnation qui va entraîner une "hausse des tarifs qui ne se justifiait pas vraiment au regard de l'évolution des coûts, mais qui en droit est assez incontestable", a-t-il ajouté. "Nous avons des hausses de tarifs qui sont plus modérées et qui ne sont pas attaquables. C'est là l'ultime épisode d'un système ancien qui était mauvais". Car depuis le 1er août 2015, un nouveau système a été mis en place. Un nouveau mode de calcul que le gouvernement sera contraint de respecter.