EXCLU - Municipales : les "conseils" du Medef aux candidats

  • A
  • A
EXCLU - Municipales : les "conseils" du Medef aux candidats
Le Medef et son patron, Pierre Gattaz, n'en ont pas fini de faire parler d'eux.@ MaxPPP
Partagez sur :

DOCUMENT - Le patronat va envoyer une lettre pour rappeler ce qu'est une "bonne" gestion locale.

L’INFO. Le Medef n’en a pas fini de faire parler de lui. Abondamment critiqué ces derniers jours par plusieurs ministres pour ses prises de position sur le Pacte de responsabilité et les déclarations de son président, Pierre Gattaz, le syndicat des patrons continue à investir le champ politique. Cette fois-ci, c’est aux futurs maires des moyennes et grandes villes de France qu’il s’adresse. La direction nationale a envoyé une lettre type à ses différentes branches locales qu’elles devront ensuite adapter pour l’envoyer aux candidats de la région.

>>> Europe1.fr vous révèle en exclusivité le contenu de la lettre du syndicat

Simplifiez les règles. “Si vous êtes élu, vous aurez à décider de nouvelles règles”, rappelle dans un premier temps le texte prévu à l’intention des futurs maires de France. Le syndicat, fidèle à ses positions au niveau national, n’oublie pas qu’ils auront un pouvoir sur l’ “indispensable” simplification des règles concernant les entreprises.

Il les invite d’ailleurs à rapidement “lancer une revue des règles existantes” et à adopter la démarche anglaise du “pour toute réglementation nouvelle, une ancienne supprimée”.

medef

Baissez les impôts. Encore une fois fidèle à l’une de ses marottes, le Medef appelle les candidats à une baisse générale de “la pression fiscale locale comme nationale”. “Nous sommes persuadés que la sphère publique peut faire mieux avec moins”, prophétise le syndicat. “Cette baisse nécessite du courage et de l’imagination. (...) Nos entreprises sont prêtes à se mobiliser à vos côtés”, ajoute-t-il.

Investissez chez nous. Simplifiez les règles, baissez les impôts, mais donnez-nous du travail, précise le Medef. Une mairie doit faire des investissements, les patrons le savent. “Les entreprises désirent être à vos côtés”, rappelle le syndicat. Ce dernier n’en oublie pas de donner des pistes de réflexion concernant certains secteurs dans lesquels il juge bon d’investir.

La sécurité, l’éclairage, les déchets ou encore les transports sont autant de domaines dans lesquels le syndicat présidé par Pierre Gattaz juge que des investissements peuvent être faits pour offrir de nouveaux services ou optimiser les coûts.

publié par Redaction_Europe1

De quoi je me mêle ? Sous le feu des projecteurs depuis quelques semaines, on aurait pu croire que le syndicat des patrons se serait fait petit un temps. Il n’en est rien : à la question de savoir ce que le Medef a à voir avec les fonctionnement locaux locaux, le syndicat a déjà la réponse.

Dans l'entourage de Pierre Gattaz, on martèle que les territoires, c'est aussi l’affaire du syndicat. Le discours qui est tenu à Paris sur la baisse des charges et de la dépense publique, vaut tout autant, et peut-être plus, à l'échelon local, conclu-t-on.

sur le même sujet, sujet,

FEU SUR GATTAZ - Pacte de responsabilité : l'exécutif fait bloc contre Gattaz

ZOOM - Pacte de responsabilité : Gattaz victime du "décalage horaire" ?

C'EST QUI LE PATRON - Hollande a-t-il "donné les clés" du pouvoir au Medef

DERNIERE MINUTE - Le Medef veut "un moratoire" sur les lois quie "stressent" les patrons