CGT : Viannet invite Lepaon à se retirer

  • A
  • A
CGT : Viannet invite Lepaon à se retirer
Le sort du secrétaire général de la CGT, mis en cause par une série de révélations, devrait se jouer dans les prochains jours.@ AFP François Guillot
Partagez sur :

Thierry Lepaon "se grandirait" en "annonçant publiquement" sa démission, selon l'ancien numéro un de la centrale.

Selon lui, Thierry Lepaon "se grandirait" en démissionnant dès maintenant. Louis Viannet, ancien numéro un de la CGT (1992-1999), a invité lundi le secrétaire général actuel, Thierry Lepaon, empêtré dans des affaires liées à son train de vie, à remettre rapidement sa démission, dans une interview au Monde.

>> LIRE AUSSI - Affaire Lepaon : pour l’instant, la CGT temporise

Thierry Lepaon "se grandirait" en "annonçant publiquement et avant même la réunion du comité confédéral national" (CCN, prévu le 13 janvier), "sa décision de remettre son mandat", a estimé Louis Viannet qui évoque "la crédibilité perdue du secrétaire général à l'intérieur comme à l'extérieur" de la CGT.

Semaine tendue à la CGT. Thierry Lepaon risque de connaître une semaine mouvementée, suite aux révélations successives sur l'onéreuse rénovation de son appartement de fonction, celle de son bureau, ou encore la "prime de départ" qu'il a touchée en quittant le comité CGT de Basse-Normandie.

Première échéance : la réunion du bureau confédéral de la CGT, sorte d'exécutif restreint de dix personnes, qui se tient toute la journée de lundi. Mais le sort de Thierry Lepaon se jouera surtout à partir de mardi, devant les 56 membres de la commission exécutive, réunis pendant deux jours pour proposer une sortie de crise. C'est devant cette instance que le secrétaire général dira s'il démissionne ou s'il persiste à vouloir diriger la CGT jusqu'au terme de son mandat. S'il choisit cette deuxième option, Thierry Lepaon prendra un risque : celui d'être révoqué le 13 janvier prochain par le comité confédéral national (CNN), autrement dit le "parlement" de la CGT.