Evasion fiscale : forte affluence chez les avocats spécialisés

  • A
  • A
Evasion fiscale : forte affluence chez les avocats spécialisés
Partagez sur :

Les titulaires de comptes à l'étranger qui s'inquiètent sont considérés comme "des petits clients", par les avocats fiscalistes.

Cent nouveaux clients en à peine 10 jours : chez maître Francis Lefevre, l'un des principaux cabinets fiscalistes parisiens, le téléphone n'arrête pas de sonner. Au bout du fil : des clients qui détiennent tous des comptes à l'étranger, notamment en Suisse ou en Belgique, où la fiscalité est avantageuse. Tous sont inquiets, après les récentes déclarations du ministre du Budget, Eric Woerth, qui a annoncé, fin août, détenir la liste de 3.000 contribuables français soupçonnés d'avoir des comptes non déclarés dans trois banques suisses.

Profil type de ces nouveaux clients : des particuliers, qui détiennent des sommes souvent enregistrées entre 200.000 et 300.000, placés dans des paradis fiscaux. Ils sont considérés par les conseillers fiscaux comme des "petits clients", par rapport aux grosses fortunes.

En nous contactant, ils effectuent "presque une démarche citoyenne", veut croire Me Didier Barsus, avocat fiscaliste :