Eurostar mal préparé pour l’hiver

  • A
  • A
Eurostar mal préparé pour l’hiver
@ MAX PPP
Partagez sur :

34 M d’euros vont être investis pour empêcher que les pannes de Noël se reproduisent.

La compagnie ferroviaire Eurostar a annoncé vendredi qu'elle allait investir plus de 30 millions de livres - soit 34 millions d’euros - dans les prochains mois pour améliorer sa fiabilité et les informations en cas de perturbations. Cette annonce est intervenue moins de deux heures après la publication des conclusions de la commission d'enquête indépendante mise en place à la suite des perturbations qu’a connues la compagnie en décembre.

Cet investissement ira dans "l'amélioration de la fiabilité des rames Eurostar dans des conditions météorologiques extrêmes", "l'information et l'assistance des voyageurs en cas de perturbations", et dans "les circuits de communication à l'intérieur comme à l'extérieur du Tunnel sous la Manche", a indiqué son président Guillaume Pépy.

Des rames vieillissantes

Le rapport d'enquête conclut que les trains d'Eurostar n'avaient pas reçu de préparation hivernale suffisante pour supporter des conditions météorologiques sévères. La compagnie ferroviaire n'aurait pas procédé à temps au processus dit de "winterisation". Il s’agit de placer des pare-neige devant les moteurs pour éviter que la poudreuse ne s'y infiltre et crée un court circuit. Elle n'a pas non plus entretenu suffisamment les trains vieillissants de son parc ferroviaire, selon les experts, qui recommandent par conséquent de renforcer les dispositifs empêchant la neige d'entrer dans les endroits sensibles et de mieux protéger les circuits imprimés.

Autre critique, les mesures préventives pour aider les passagers ont été insuffisantes. Les deux experts préconisent la mise en place d'une cellule de crise pour mieux les informer à l'avenir et une meilleure formation des agents de la compagnie détenue par la SNCF ainsi que son homologue belge SNCB et la britannique LCR.

Eurotunnel prêt à aider Eurostar

Le rapport préconise également une meilleure communication de crise avec Eurotunnel. La commission estime aussi que le gestionnaire du tunnel sous la Manche devrait renforcer les procédures de gestion des interruptions de trafic majeures, visant à limiter les perturbations pour les passagers. Eurotunnel s’est dit prêt à "partager avec Eurostar son expertise en matière de protection des locomotives contre la neige afin d'éviter que de tels incidents se reproduisent".

Dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 décembre, cinq Eurostar avaient été bloqués dans le tunnel en raison d'une série de pannes liées aux intempéries. Plus de 2.000 personnes, coincées sans eau, ni nourriture, ni information, ont mis jusqu'à seize heures pour faire le voyage. Ces retards pourraient lui coûter cher.

REAGISSEZ - Avez-vous déjà été bloqué dans un Eurostar ?