Euro 2016 : une bonne nouvelle économique pour la France !

  • A
  • A
Euro 2016 : une bonne nouvelle économique pour la France !
Partagez sur :

La consommation est boostée par la présence de milliers de supporters étrangers.

L’Euro de football a commencé il y a trois semaines maintenant. Et c’est une chance pour l’économie française que d’accueillir un tel évènement. Les prévisions donnaient 1,27 milliard d’euros de retombées pour la France. Et effectivement, si on fait un premier bilan, les chiffres sont bons.

115.000 pizzas mangées pendant les matches des Bleus.Cinq pizzas vendues chaque seconde entre 18h et 23h, rien que chez Domino’s pizza, le leader du secteur, les soirs où l’équipe de France joue. Ça représente 115.000 pizzas englouties ces soirs-là. Soit 70% de + par rapport à une soirée habituelle !

Pour la bière, selon Kronenbourg, il se sera vendu pendant la compétition 40 millions de litres de bière de plus que d’habitude à la même période. Voilà pour le menu du supporter. A consommer avec modération tout de même.

Nike se frotte les mains. Du côté des maillots de football, chez Nike, qui est l’équipementier des Bleus, on reconnaît en interne que « ça se passe très bien » depuis le début de l’Euro. Concrètement Nike ne donne pas de chiffre mais selon un cabinet d’étude, la marque devrait vendre en France entre 300.000 et 600.000 maillots sur la période. Nike qui est aussi l’équipementier de du Portugal, qualifiée pour les demi-finales.

Enfin, du côté des hôtels. Parmi les dix villes françaises où se jouent les matchs de l’Euro, c’est surtout à Nice et à Lille, que les professionnels ont de grosses retombées. Les hôtels niçois ont un taux d’occupation entre 90% et 100% en ce moment, selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. 95% pour les hôtels de Lille.