Etats-Unis : le secrétariat à l'Energie ne donne pas l'exemple

  • A
  • A
Etats-Unis : le secrétariat à l'Energie ne donne pas l'exemple
Partagez sur :

Dans les bâtiments de ce ministère qui devrait être en pointe, les thermostats sont en fait mal utilisés, révèle le New York Times.

"Le secrétariat à l’Energie n’a pas réussi à utiliser l’un des outils les plus efficaces à la disposition des ménages" pour lutter contre le gaspillage d'électricité, constate le New York Times. Ce journal revient dans son édition de dimanche sur les conclusions d’un audit interne réalisé au sein de ce ministère qui devrait pourtant être en pointe aux Etats-Unis en matière d’économies d’énergie. Conclusion : il reste beaucoup de travail à faire.

Principal problème : les thermostats, qui permettent de régler le chauffage et la climatisation la nuit et les week-ends quand les bureaux sont vides, ne sont pas utilisés. Les experts qui ont rédigé le rapport en question estiment que ce sont là près de 8 millions d’euros qui sont gaspillés.

D’autant que le secrétariat à l’Energie a investi très lourdement pour mettre en place des systèmes qui permettent de faire des économies en énergie. "C’est comme une double peine", résume Lane Burt, un spécialiste interrogé par le New York Times.

L’entourage du secrétaire d’Etat, Steven Chu, a assuré de son côté que les résultats de cet audit allaient être pris en compte "sérieusement".