États-Unis : amende record pour Alstom

  • A
  • A
États-Unis : amende record pour Alstom
@ AFP
Partagez sur :

CORRUPTION - Le groupe énergétique français, accusé de corruption dans plusieurs pays, a été sanctionné d'une amende de 772,29 millions de dollars

Alstom va devoir passer à la caisse. Les autorités américaines ont infligé lundi une amende record de 772,29 millions de dollars au groupe énergétique français, accusé de corruption dans plusieurs pays et notamment en Indonésie, permettant ainsi l'acquisition de ses activités dans l'énergie par l'américain General Electric. Le fabricant des trains à grande vitesse (TGV) a reconnu que certains de ses responsables et employés avaient versé des pots-de-vin à des officiels en Indonésie, en Egypte, en Arabie saoudite, aux Bahamas et à Taïwan pour remporter des contrats, selon le département américain de la Justice (DoJ).

75 millions de dollars de dessous de table. Au total, Alstom a versé pour plus de 75 millions de dollars de dessous de table pour remporter des projets évalués au total à 4 milliards de dollars, selon la Justice américaine. En Indonésie, le groupe français voulait, dans le cadre d'une coentreprise avec la société japonaise Marubeni, remporter un contrat de 118 millions de dollars dans le domaine de l'énergie, connu sous le nom de projet "Tarahan". Quatre cadres du groupe français ont déjà été inculpés dans cette affaire.

Un arrangement à l'amiable. L'arrangement à l'amiable annoncé lundi est un "deferred prosecution agreement": un accord selon lequel, outre l'amende, l'entreprise plaide coupable et s'engage à ne plus commettre d'infractions similaires. En échange, les autorités renoncent à la poursuivre au pénal. La banque française BNPParibas avait en juin conclu un accord similaire dans le cas d'autres poursuites aux États-Unis. Il doit encore être approuvé par un juge comme le veut la procédure judiciaire américaine.