Est-ce que les prix à la pompe vont remonter ?

  • A
  • A
Est-ce que les prix à la pompe vont remonter ?
@ SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

De grands producteurs de pétrole ont entamé des discussions dimanche au Qatar pour négocier un gel de la production afin de dynamiser les prix.

Autour de 40 dollars pour un baril de pétrole. C'était 115 dollars, soit quatre fois plus il y a deux ans. Les cours se sont effondrés et nous payons notre essence nettement moins chère qu'il y a quelques années. Mais ça ne va peut-être pas durer.  Les pays, producteurs de pétrole, se réunissent dimanche au Qatar. Et ils ont le pouvoir de faire remonter les prix.

Deux options. La question du jour est toute simple : produire moins de pétrole ou ne rien changer à la situation ? Si les pays exportateurs décident de moins produire, cela fera d'office remonter les cours du brut et donc le prix de l'essence à la pompe. Certains pays exportateurs très touchés par la baisse des prix sont très tentés de le faire.

A l'inverse si les pays producteurs décident de ne rien changer, le prix du baril de pétrole pourrait repartir à la baisse. Ce serait alors une bonne nouvelle pour les consommateurs, avec des prix à la pompe qui continueraient alors de baisser.

L’Iran ne veut pas fermer les vannes. Mais en revanche, ce serait risqué pour de nombreux pays. La chute de 60% des cours du brut depuis juin 2014 avait en effet été causée justement par une surabondance de l'offre. Aujourd’hui, avec un pétrole aux alentours des 40 dollars, le baril de brut est donc dans une situation très compliquée.

Cela a un gros impact sur leurs finances. C'est le cas par exemple en Russie, en Algérie ou au Venezuela. Mais on sait déjà que l’Iran ne veut pas fermer les vannes. Le pays, débarrassé des sanctions économiques, veut revenir à sa production d'avant les sanctions. Ce qui risque bien de bloquer un peu les discussions. Bref, à une question simple, la réponse s'annonce bien compliquée.

>> Pétrole : l'alliance stratégique de la Russie et de l'Arabie Saoudite


Pétrole : l'alliance stratégique de la Russie...par Europe1fr