Est-ce le moment de renégocier son prêt immobilier ?

  • A
  • A
Est-ce le moment de renégocier son prêt immobilier ?
Partagez sur :

Alors que les taux d’intérêt sont passés sous la barre des 4%, la tentation est grande. Mais la démarche n’est pas facile.

En juillet, les taux moyens des crédits immobiliersse sont établis à 3,96%, hors assurance et coût des sûretés. A titre de comparaison, ils étaient à 4,14% en juin dernier, à 4,81% en janvier et même à 4,89% il y a un an. La baisse est en fait continue depuis huit mois, ce qui pourrait inciter des propriétaires à renégocier leur emprunt. Un bon calcul ? Éléments de réponse.

Faut-il s’adresser à sa propre banque ? C’est incontournable mais les établissements bancaires sont très réfractaires. Renégocier à la baisse un prêt constitue un manque à gagner pour une banque.

Faut-il s’adresser à une autre banque ? Oui, pour faire jouer la concurrence et disposer d’arguments pour convaincre son propre banquier. Ce dernier ne s’alignera peut-être pas mais il sera forcé d’aller un peu plus loin dans les négociations.

Changer de banque est-il rentable ? Pas forcément. Changer de banque peut en effet coûter cher. Quand bien même la deuxième banque proposerait un taux plus bas, le gain réalisé d’un côté pourrait être annulé de l’autre par les surcoûts que constituent l’indemnité de remboursement anticipée, le renouvellement obligatoire de garantie hypothécaire et les frais pour créer un nouveau dossier.

Quand faut-il se décider ? Quand la différence entre le taux moyen actuel et le taux au moment où on a contracté son prêt est d’au moins 1,50%, estime Serge Maître, le président de l'association française des usagers des banques.