Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  • A
  • A
Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUAC - L’entreprise aurait commandé des escalators plus larges de 10 centimètres pour améliorer son débit, mais les pannes se sont enchaînées.   

L’info. La RATP doit prochainement remplacer une trentaine d'escaliers mécaniques du métro parisien installés en 2006-2007 mais dont les marches se sont révélées trop larges, rapporte Le FigaroEconomique mercredi.

>> A lire aussi : Ile-de-France : le pass Navigo dézoné pendant un mois

Une facture à 6 millions d’euros. Le remplacement de ces escalators, installés sur les lignes 6, 13 et 14 du métro, est prévu d'ici à 2015 et devrait coûter six millions d'euros, selon le quotidien à propos de cette histoire qui rappelle, toutes proportions gardées, celle des TER trop larges de la SNCF. Heureusement, l’opération ne devrait pas mettre en danger les comptes de l’entreprise.

>> A lire aussi : Trains trop larges : en attendant le rapport officiel

Quand ça ne passe pas… "Les marches de ces modèles font un mètre de large au lieu de 0,90 mètre. Ce qui devait nous permettre d'augmenter les débits d'utilisateurs", explique dans Le Figaro, David Courteille, responsable de l'électromécanique à la RATP. Mais ce gain de 10 centimètres s'est révélé inadapté à l'espace prévu pour accueillir les escalators, ce qui a entraîné des incidents et des surcoûts de maintenance estimés à plusieurs milliers d'euros par an et par escalier.

A lire aussi : Paris : le prolongement de la ligne 14 a débuté

Il faut changer. D'où la décision de remplacer les escaliers concernés. "On évalue entre 200.000 et 500.000 euros le prix d'un escalier neuf", précise Olivier Saiz, directeur de la maintenance des tunnels et des stations de la RATP. Selon Le Figaro, une procédure en justice oppose la régie autonome au fournisseur des escaliers, les Constructions industrielles de la Méditerranée (Cnim), afin de déterminer qui devra supporter le coût de l'opération.

>> A lire aussi : Paris : les incivilités en baisse dans le métro

La RATP met fin à la polémique. La RATP a finalement publié un communiqué pour démentir. Selon la régie, "la largeur d’un mètre correspond au standard courant à la RATP, puisque c’est le cas de 85 % des escaliers mécaniques du réseau". Les problèmes constatés seraient donc dus à la "fragilité de l’équipement", fourni par une société privée ayant remporté un appel d'offre européen.