Lactalis rompt avec les producteurs laitiers mécontents ayant témoigné dans "Envoyé spécial"

  • A
  • A
Lactalis rompt avec les producteurs laitiers mécontents ayant témoigné dans "Envoyé spécial"
@ JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

INFO E1 - Des producteurs laitiers ayant témoigné dans l'émission "Envoyé spécial" consacré à Lactalis n'auront plus de contrat avec le géant de produits laitiers, selon les informations d'Europe 1.

INFO EUROPE 1

Le 13 octobre dernier, France 2 a diffusé une émission Envoyé spécial consacrée au conflit qui oppose le géant des produits laitiers Lactalis aux producteurs de lait, "Lactalis : le beurre et l'argent du beurre". Des producteurs sous contrat avec l'entreprise incriminée avaient alors témoigné leur mécontentement dans le reportage. Selon un courrier que s'est procuré Europe 1,  certains d'entre eux verront leur contrat prendre fin à compter du 31 janvier 2018.

Lactalis sanctionne ses producteurs mécontents. La lettre atteste qu'ils seront sanctionnés par le groupe. "Au regard du contexte général ayant entouré vos déclarations, nous avons pris la décision de mettre un terme à nos relations", peut-on lire. Dans ce courrier, adressé à l'un d'entre eux, Lactalis remet en cause les propos tenus par le producteur : "S'il vous appartient d'être en désaccord avec notre politique d'approvisionnement en lait, celle-ci reste cependant de notre ressort et ne peut en toute hypothèse faire l'objet d'un tel dénigrement."

Un bras de fer en août dernier. En août dernier, les producteurs de lait avaient violemment protesté contre le géant du lait avec lequel ils sont sous contrat et qu'ils accusaient d'acheter leur production à des prix trop bas. Depuis la fin des quotas européens de production, le cours du lait a dévissé et les producteurs se sont retrouvés une nouvelle fois en difficulté. Pour rentrer dans leurs frais, ils estiment devoir vendre 1.000 litres de lait entre 300 et 310 euros. 

Dans ce contexte, le prix d’achat pratiqué en août par Lactalis (256 euros) avait fait sortir les producteurs laitiers de leurs gonds. Un prix jugé d’autant plus scandaleux par les agriculteurs que Lactalis est le numéro un mondial des produits laitiers et qu’en achetant 20% de la production française, il risque de tirer tous les prix vers le bas. Les producteurs laitiers avaient donc décidé de lui déclarer la guerre et de bloquer l’une de ses usines. 

Un "Envoyé spécial" interdit de rediffusion. Fin août, un accord avait été trouvé. Lactalis paiec désormais 290 euros les 1.000 litres de lait. Mais le géant industriel ne fait pas l'unanimité pour autant et a toujours mauvaise presse. Après la diffusion, Lactalis avait porté plainte contre France 2 pour empêcher France Télévisions de rediffuser le reportage qui lui était consacré et dans lequel des agriculteurs dénonçaient leurs mauvaises relations avec l'entreprise. La justice a donné raison au groupe laitier. Et malgré l'appel de France 2 contre la décision du tribunal de grande instance de Laval, l'émission n'est toujours pas disponible en visionnage.

lactalis lettre crédit : Europe 1