En pharmacie, les prix jouent à la roulette

  • A
  • A
En pharmacie, les prix jouent à la roulette
@ MAXPPP
Partagez sur :

SANTÉ - L’observatoire des prix des médicaments, initié par Familles de France, montre que les prix d’un même médicament peuvent varier du simple au quadruple.

Si les médicaments ne sont pas des produits comme les autres, certains sont désormais disponibles sans ordonnance et se sont donc "normalisés". L’association Familles rurales a donc lancé en 2010 L’observatoire des prix des médicaments pour pouvoir comparer les tarifs. Une initiative plus qu’utile puisque l’édition 2014 montre que le prix d’un même médicament peut varier du simple au quadruple, mais aussi que les pharmacies en ligne ne sont pas toujours moins chères.

>> LIRE AUSSI - Médicaments vendus hors pharmacie : Touraine dit toujours non

pharmacie, médicaments, industrie, santé, visiteur médical, medecin, prescription

La méthode de Familles rurales. Pour mener son enquête, l’association a envoyé "38 veilleurs qui ont relevé des prix, en septembre-octobre, dans 45 pharmacies réparties sur 25 départements". Ces derniers ont noté le prix de douze médicaments délivrés sans ordonnance et vendus en accès libre, c’est-à-dire en automédication, dont Activir, Humex, Maalox, ou encore Nurofen. Les veilleurs ont également relevé les prix de ces mêmes médicaments sur 43 pharmacies en ligne. En outre, les tarifs de deux  spécialités non-médicamenteuses ont été comparés. 

Médicament 930620

© MAX PPP

Des prix stables alors qu’ils auraient dû baisser. Premier enseignement de cette étude, les prix des médicaments observés n’ont pas beaucoup varié entre 2013 et 2014. C’est plutôt une bonne nouvelle pour le portefeuille des patients/clients, mais Familles rurales souligne que "l’autorisation de proposer certains médicaments en libre accès devait, selon le ministère de la Santé, ‘offrir des prix publics concurrentiels et améliorer le pouvoir d’achat des citoyens’". L’association constate qu’il n’en est rien : certes, les tarifs ont peu augmenté, mais ils étaient censés baisser.

>> LIRE AUSSI - Comment sont fixés les prix des médicaments ?

Calculette 930

Des prix qui varient du simple au quadruple. Acheter des médicaments vendus en accès libre ne coûte donc pas sensiblement plus cher qu’en 2013, encore faut-il tomber sur la bonne pharmacie. Car les prix varient énormément d’une officine à l’autre : "en moyenne, un médicament peut être deux fois plus cher d’une pharmacie à une autre, voire trois à quatre fois", souligne Familles rurales.

A titre d’exemple, un tube d’Arnigel est facturé en moyenne 4,86 euros. Mais on peut le trouver à 2,79 euros dans certaines pharmacies, quand d’autres le proposent à 8,90 euros. Même constat pour une boîte de comprimés Strepsils, dont les prix peuvent varier entre 4,49 et 8,90 euros.

Les pharmacies en ligne moins chères mais… L’étude de Familles rurales confirme également que l’achat de médicaments en ligne est moins onéreux que dans une boutique en dur. Sauf que les choses ne sont pas aussi simples : "les médicaments ne sont pas nécessairement moins chers en raison des frais de port, de la grande disparité des prix entre les sites". Résultat, l’association a trouvé cinq produits pour lesquels le prix en ligne était plus élevé que dans une pharmacie traditionnelle. Sans oublier qu'il faut méfier des fausses pharmacies qui peuvent vendre des faux médicaments.

>> LIRE AUSSI - Les Français boudent les pharmacies en ligne