En Angleterre, Total licencie 647 ouvriers pour "grève illégale"

  • A
  • A
En Angleterre, Total licencie 647 ouvriers pour "grève illégale"
Partagez sur :

Les employés renvoyés avaient débuté il y a une semaine une grève sauvage dans de la raffinerie britannique de Lindsey.

Ils s’étaient mis en grève pour protester contre le licenciement de 51 collègues, ils ont été licenciés à leur tour. Une semaine après le début d'une grève sauvage, 647 employés de la raffinerie britannique de Lindsey, propriété du groupe pétrolier français Total, ont été renvoyés. Total garantit que tous les salariés concernés seraient réintégrés, s'ils acceptaient de reprendre leur travail, avant lundi, 18 heures.

Les syndicats dénoncent la brutalité de la méthode. Le syndicat Unite s'est déclaré "extrêmement inquiet" devant la décision de Total et a appelé "toutes les parties à revenir à la table des négociations pour résoudre le problème". Vendredi matin, des manifestants se sont rassemblés pour protester. "Tout ce que nous essayons de faire, c’est de défendre notre travail qui a été détruit par notre employeur sans aucune consultation et hors de toutes procédures légales", a pointé du doigt un syndicaliste, cité par The Guardian.

Le site de Lindsey est la troisième plus importante raffinerie de Grande-Bretagne et le mouvement de colère pourrait ne pas s’arrêter à ses grilles. Selon le quotidien The Telegraph, les manifestants menacent désormais de lancer un large mouvement dans tout le secteur industriel, sur 17 autres sites au total, et de couper totalement l’approvisionnement sur le réseau électrique.