Emploi : les entreprises n'attendent pas de reprise début 2016

  • A
  • A
Emploi : les entreprises n'attendent pas de reprise début 2016
@ PHILIPPE HUGUEN/AFP
Partagez sur :

La France se classe 40e parmi les 42 pays étudiés par Manpower, seuls la Finlande et le Brésil affichent plus de pessimisme sur le marché de l'emploi.

Les entreprises françaises n'anticipent pas d'augmentation de leurs effectifs au premier trimestre 2016, selon le baromètre trimestriel de Manpower publié mardi.

Une baisse de 1% ? Selon l'étude menée par le spécialiste du travail temporaire, 89% des entreprises s'attendent à conserver des effectifs stables entre janvier et mars 2016. Seulement 3% des entreprises tablent sur une hausse de leurs effectifs et 5% sur une baisse, soit un solde net de -1% après correction des variations saisonnières.

Cet indicateur, mesuré par Manpower auprès d'un échantillon de 1.000 chefs d'entreprises françaises, évalue la confiance des entreprises et ne signifie pas qu'elles s'attendent à une baisse de l'emploi de 1%.

Grande taille = optimisme. Les petites entreprises sont les plus pessimistes, avec des soldes de -2% dans celles de moins de 10 employés et de -1% dans celles de 10 à 49 salariés. Les entreprises moyenne (50-249 salariés,+4%) et grandes (plus de 250 salariés,+5%) sont bien plus optimistes. C'est dans les secteurs de la construction (-10%) et du transport-logistique (-6%) que les perspectives sont les moins bonnes.

La France, 40e sur 42. Dans le monde, la France se classe 40e parmi les 42 pays étudiés par Manpower. A titre de comparaison, le solde s'élève à +42% en Inde, +23% au Japon, +17% aux Etats-Unis, +7% en Chine et au Royaume-Uni, +4% en Espagne et en Grèce, ou encore +3% en Allemagne. Outre la France, seuls la Finlande (-6%) et le Brésil (-13%) affichent des soldes négatifs.