Emploi : Bruxelles tend la main aux jeunes

  • A
  • A
Emploi : Bruxelles tend la main aux jeunes
Les dirigeants de l'Union européenne se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi à Bruxelles sur les modalités d'un plan de lutte contre le chômage des jeunes et de mesures pour faciliter le financement des PME.@ Reuters
Partagez sur :

Les 27 vont débloquer 6 milliards dès la période 2014-2015. En France, 300.000 jeunes sont concernés.

L'annonce. Alors que le chômage des jeunes touche six millions de personnes en Europe et atteint plus de 50% de la population en Espagne ou en Grèce, l'Union se mobilise. Les 27 dirigeants se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi à Bruxelles pour débloquer six milliard d'euros d'ici 2015.

Boursier.com - Le taux de chômage en zone euro bat un nouveau record en avril

Qui sera concerné ? Le programme s'applique dans les pays où le taux de chômage des moins de 25 ans dépasse 25% de la population active. En France : 300.000 personnes sont concernées. L'idée, c'est qu'au bout de quatre mois de chômage, on puisse proposer aux moins de 25 ans un emploi, un apprentissage ou une formation. Pas moins de 600 millions d'euros seront alloués à l'Hexagone et François Hollande a prévenu : "il faudra tout dépenser".

Une somme suffisante ? Experts et économistes jugent l'enveloppe de six milliards d'euros très insuffisante. Pour répondre à cette objection, les dirigeants de l'UE ont décidé qu'elle pourrait être complétée, au-delà de 2015, par des crédits dégagés grâce à la flexibilité introduite dans la gestion des lignes budgétaires de l'Union. "La flexibilité signifie qu'il y aura substantiellement plus d'argent disponible que les six milliards", a assuré le président du Conseil, Herman Van Rompuy, qui a évalué la totalité des sommes ainsi disponibles à huit milliards d'euros.

conseil européen bandeau

© Reuters

François Hollande a, pour sa part, déclaré que "toutes les marges de manœuvre supplémentaires pourront être dégagées à partir de 2015-2016. Ce qui veut dire qu'en réalité nous aurons non seulement les six milliards mais sans doute deux à trois fois plus de crédits européens pour lutter contre le chômage des jeunes".

Un plan pour les PME. Les dirigeants se sont également mis d'accord sur un plan d'investissement et de financement des PME. La Banque européenne d'investissement, dont le capital a été augmenté de 10 milliards d'euros dans le cadre du pacte de croissance conclu il y a un an par les Etats membres de l'UE, sera ainsi mise à contribution. Il s'agit de dégager 50 à 100 milliards d'euros de prêts aux PME par des mécanismes alliant effet de levier et garantie de ces crédits par les fonds structurels européens.