Le Comité confédéral national de la CGT (CCN, "parlement") a appelé mercredi à une "puissante journée de mobilisation" début mars contre l'accord sur la sécurisation de l'emploi, qui devrait avoir lieu en commun avec Force ouvrière, et pourrait aller "jusqu'à la grève".

"Le CCN décide de construire une puissante journée de mobilisation réunissant toutes les professions début mars", affirme-t-il dans un communiqué alors que le projet de loi transposant cet accord doit être présenté le 6 mars en Conseil des ministres.

La CGT va "multiplier les rencontres avec les  salariés" pour les "informer" du contenu de l'accord et de ses propositions et "pour leur proposer l'action et décider, avec eux, des formes de mobilisations allant jusqu'à la grève, dans l'unité la plus large possible".