Electricité : les prix vont bientôt exploser

  • A
  • A
Electricité : les prix vont bientôt exploser
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’ensemble des fournisseurs vont voir leurs tarifs augmenter dans les années à venir. En cause : la modernisation des centrales nucléaire et les tarifs sociaux. 

L’énergie et particulièrement l’électricité coûtent déjà cher aux Français. Et cela ne va pas s’améliorer dans les années à venir pour les 30 millions de foyers du pays, préviennent le gouvernement, les producteurs et la Commission de régulation de l’énergie, suite à un rapport publié lundi. La facture devrait avoir pris 30% entre 2012 et 2017.

Une hausse constante. Le gouvernement fait le maximum pour contenir la hausse des prix de l’électricité. Malgré cela, les tarifs ont déjà bondi de 5% en août 2013 et des augmentations équivalentes sont prévues pour les étés 2014 et 2015. A la fin du quinquennat de François Hollande, la facture aura augmenté de 30%. Et rien ne sert de lorgner sur les concurrents, ils achètent leur électricité à l’électricien historique pour le revendre aux consommateurs. Donc la hausse se retrouvera également sur leur facture, à moins qu’ils sacrifient leurs marges.

>> Pourquoi une telle hausse ? Il y a au moins quatre explications. On vous dit tout.

Une mission de service publique coûteuse. La contribution au service public de l'électricité (CSPE) est la partie sociale de la facture d’électricité. Elle est là pour financer les actions les moins commerciales d’EDF, comme ses missions de service public et pèse environ 16% dans la facture annuelle des consommateurs. La Commission de régulation de l’énergie estime que cette CSPE devrait atteindre 22,5 euros par mégawatt-heure, contre 13,5 euros actuellement pour absorber l’augmentation des charges. Une petite hausse de 67 % pour les consommateurs que le gouvernement devrait limiter à 3 euros par mégawatt-heure, soit 2,4%, à peine 20 euros de plus par an.

Plus de personnes bénéficient des tarifs sociaux. Dans un souci de justice sociale, le gouvernement a aussi étendu par décret le nombre de ménages pouvant bénéficier des tarifs sociaux, qui est passé de 1,6 million à quatre millions. La CSPE assure également la péréquation de l’électricité qui garantit un tarif unique pour tous les habitants du territoire, qu’ils habitent sur une île ou au pied d’une centrale.

Les énergies renouvelables plombent la facture. La CSPE ne se limite pas aux tarifs sociaux et à la péréquation : elle finance également la transition énergétique. EDF a l’obligation de racheter une partie de l’électricité produite par les éoliennes et les panneaux solaires photovoltaïques à des acteurs privés, notamment des particuliers. La part des énergies renouvelables pèsera 60,2% de la CSPE, estime la Commission de régulation de l’énergie, contre 26,7% pour la péréquation et 5,7% pour les tarifs sociaux.
Boursier.com - Solaire : Bruxelles ouvre une enquête sur les pratiques de la Chine

Les centrales nucléaires ont besoin d’un coup de jeune. La France est un pays dont l’électricité reste très majoritairement d’origine nucléaire. Or, les 58 réacteurs ont besoin d’être modernisés et EDF a prévu un programme d’investissement de 50 milliards d’euros entre 2012 et 2025 pour étendre leur durée de vie de 20 ans (de 40 à 60 ans). L’autre objectif est également de se mettre en conformité avec les nouvelles règles de sécurité apparues depuis la catastrophe de Fukushima.